Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

a la pelle Vitrolles : le Stadium bientôt remis en scène ?

Bouches-du-Rhône Publié le - - Architecture

Vitrolles : le Stadium bientôt remis en scène ?
D.R. - La ville souhaite « organiser de petites manifestations culturelles (visites, petits concerts, expositions...) dans certaines parties de l'équipement et dans le cadre réglementaire d'un bâtiment considéré comme une friche culturelle ».

La ville de Vitrolles va réaliser un diagnostic de la superstructure du Stadium. Un audit préalable à une remise en service partielle de ce cube de béton noir à l'abandon depuis 20 ans.

Un projet d'urbanisme transitoire pour faire revivre le Stadium de Vitrolles ? En déshérence depuis près de deux décennies, squatté, vandalisé, le monolithe de béton noir qui a lancé la carrière de Rudy Ricciotti pourrait bientôt sortir du coma dans lequel l'a plongé l'incurie des politiques locaux. La commune de Vitrolles, qui a récupéré en 2015 des mains de l'ex agglomération du pays d'Aix la pleine gestion de cet équipement, mène depuis plusieurs années des réflexions sur son devenir et celui de son site. Elle souhaite aujourd'hui étudier une utilisation limitée de certaines parties de l'équipement afin d'organiser, de façon transitoire et dans l'attente de l'émergence d'un projet définitif, des manifestations culturelles.

Compte tenu de l'état du bâtiment, l'objectif n'est évidemment pas de permettre une utilisation de l'équipement dans ses fonctionnalités initiales. Au mitan des années 90, durant sa brève période d'activité, le Stadium a accueilli les matchs de l'équipe de handball OM-Vitrolles et des concerts de rock. Désormais, l'ambition est plus limitée : il s'agit « d'organiser de petites manifestations culturelles (visites, petits concerts, expositions…) dans certaines parties de l'équipement et dans le cadre réglementaire d'un bâtiment considéré comme une friche culturelle », précise la ville.

A cette fin, elle va confier à un groupement associant un architecte et des bureaux d'études (structure et fluides réseaux humides, réseaux secs) le soin d'établir un diagnostic de la superstructure de cet écrin cubique posé à flanc d'une colline nappée de boues rouges* (coût : 30.000 euros HT).

Audit poussé

Cet audit d'une durée de deux mois devra permettre de faire la lumière sur différents aspects du bâti. Il s'agira en premier lieu de définir avec les services de secours compétents (SDIS**, commission de sécurité, commission d'accessibilité, sécurité publique...) les conditions d'acceptabilité d'ouverture au public selon plusieurs scénarios d'utilisation (visites, petits concerts avec des jauges variables, expositions...). Cet inventaire devra s'accompagner de la myriade de diagnostics nécessaires à cette utilisation (diagnostic structurel, diagnostics techniques, fonctionnels...).

Les maîtres d'oeuvre devront par la suite étudier les scénarios envisageables pour l'utilisation de l'équipement, à la fois sur le type de manifestation et sur les espaces qu'il peut être envisagé d'ouvrir au public. Un exercice de prospective qui devra être couplé à un chiffrage, avec pour chaque scénario, un devis des travaux à réaliser (sécurisation structurelle, sécurité des biens et des personnes, traitement des accès, éclairage, démolition, nettoyage, hygiène, accessibilité...).

Au delà de ces pistes de réutilisation, les concepteurs devront passer au crible les mesures techniques conservatoires nécessaires à la pérennisation de l'équipement (étanchéité, éléments structurels à protéger, traitement et sécurisation des accès...).

Enfin, la réouverture éventuelle du Stadium impose de lui faire subir un petit lifting. Au fil des ans, le bâtiment a subi toutes sortes d'outrages : tags, incendies, squats... La ville souhaite donc définir les mesures de mise en valeur de l'équipement qu'il serait opportun de réaliser (nettoyage et traitement des façades, éclairage extérieur, restauration d'éléments remarquables...). Une cure de jouvence a minima pour ne pas porter atteinte au droit de propriété intellectuelle de Rudy Ricciotti sur ce que les experts de l'architecture contemporaine considèrent comme une oeuvre majeure.

* Résidus de bauxite
** Service départemental d'incendie et de secours




William Allaire
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer