AccueilUrbanismeVinci et Jean Negri au chevet de la digue du large à Marseille

Vinci et Jean Negri au chevet de la digue du large à Marseille

Le Grand port maritime de Marseille (GPMM) vient de confier à Vinci construction maritime et fluvial et à Jean Negri le pilotage des travaux de confortement de la digue du large. Montant de l'opération : 9,7 millions d'euros HT.

UrbanismeBouches-du-Rhône Publié le ,

9,7 millions d'euros HT : c'est le montant que va investir le Grand port maritime de Marseille (GPMM) dans les travaux de réparation et de réhabilitation de la carapace extérieure de la digue du large des bassins Est. Le GPMM vient de confier la réalisation de ce lifting via un accord cadre à deux entreprises : Vinci construction maritime et fluvial (Rungis, 94) et Jean Negri et fils (Fos-sur-Mer). Les deux opérateurs vont notamment devoir renforcer les enrochements naturels et artificiels qui protègent la carapace de la houle. Ces récifs naturels seront fournis par des carriers agréés dans le cadre d'un second accord cadre distinct du premier marché. Ces rochers XXL seront stockés sur des terre-pleins dans l'enceinte portuaire en vue de leur utilisation. Vinci CMF et Jean Negri assureront le transport de ces matériaux depuis leur lieu de stockage et jusqu'au rivage.

Construite à partir du milieu du XIXe siècle, la digue du large s'étend sur 7 km depuis le Vieux-Port jusqu'à l'Estaque. Réalisée à l'origine avec les pierres provenant de la carrière du Frioul, elle protège de la houle et des tempêtes les bassins Est du port. Les travaux porteront principalement sur le confortement de la partie centrale de l'ouvrage (5 km), une digue à talus dont les enrochements et les blocs artificiels qui la protègent ont bougé sous les assauts de la houle.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?