Fermer la publicité

Vinci Autoroutes fluidifie l'A52

Bouches-du-Rhône le - - BTP

Vinci Autoroutes fluidifie l'A52
Michel Martini - La nouvelle section élargie en 2x3 voies de l'A52.

Le réseau Escota de Vinci Autoroutes officialise la fin des travaux d'élargissement de l'A52, entre le péage de Pont-de-l'Etoile et l'échangeur de La Destrousse, après trois ans et demi de travaux. Soixante-deux millions d'euros d'investissement ont été consacrés à cette opération.

Les services de l'Etat avaient validé au lendemain du confinement (17 mars dernier) l'autorisation de mise en service de la section élargie de l'autoroute A52, reliant la barrière de péage de Pont-de-l'Etoile et l'échangeur de La Destrousse, soit, plus largement, Aix à Aubagne. Vinci Autoroutes vient de l'officialiser, alors que l'activité économique remonte en puissance et sachant que cet axe est très emprunté l'été. Trois ans et demi de travaux ont été nécessaires pour rendre opérationnel cet aménagement en 2x3 voies de 8 km dans les deux sens de circulation, entrepris afin de répondre à un besoin de fluidité, 43 ans après la construction de l'autoroute, en 1974.

Conjointement, la sécurité a été renforcée sur cette section très utilisée par les conducteurs pour les trajets domicile/travail, couvrant quatre communes traversées, La Bouilladisse, Roquevaire, La Destrousse, Auriol. Il s'agissait également de réaliser un très important travail de requalification environnementale, même si le volet paysager n'interviendra qu'à l'automne (700 arbres et 3 000 arbustes seront plantés, accentuant l'intégration in situ de l'autoroute). Les riverains ont été protégés par des aménagements anti-bruit (en particulier 8,3 km d'écrans acoustiques) ; la ressource en eau a été préservée par la reconfiguration et la création de nouveaux bassins (21 au total), ainsi que la réalisation d'une zone de compensation pour le cours d'eau du Merlançon. A savoir 11 300 m2 permettant de mieux appréhender les aléas climatiques. En outre, faune et flore (incluant des espèces protégées) ont fait l'objet de mesures spécifiques de prise en considération tout au long du chantier.


Lire aussi : Salvador Nunez, directeur de la maîtrise d'ouvrage Escota : "Tous nos chantiers ont redémarré"


750 000 heures, 200 entreprises

Un chantier effectué sous conditions de circulation, imposant par conséquent un long phasage de travaux jour/nuit tenant compte des périodes de forts et faibles trafics, alternant les basculements de chaussées et fermetures de bretelles. Soixante-deux millions d'euros entièrement financés par Vinci Autoroutes ont été investis dans cette opération de grande ampleur, à raison de 750 000 heures travaillées et plus de 200 entreprises impliquées, profitant à l'économie locale, régionale, et bien entendu à l'emploi.

Y compris l'emploi d'insertion, puisque le réseau Escota de Vinci, conformément à la politique du groupe dans ses marchés de travaux, avait fixé un minimum de 19 000 heures en la matière. Au final, le volume a atteint 33 600 heures d'insertion ! Pôle emploi, Mission locale et entreprises d'insertion avaient été sollicitées pour ce faire.




Olivier Réal
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer