AccueilUrbanismeVincent Bourjaillat à la barre de la Société publique des écoles marseillaises

Vincent Bourjaillat à la barre de la Société publique des écoles marseillaises

Vincent Bourjaillat est le nouveau directeur de la Société publique des écoles marseillaises (SPEM). Il prendra ses fonctions ce lundi 19 septembre 2022.
Vincent Bourjaillat à la barre de la Société publique des écoles marseillaises

UrbanismeBouches-du-Rhône Publié le ,

vincent-bourjaillat_SPEM
Vincent Bourjaillat (photo Linkedin)

Mieux vaut tard. Huit mois après avoir été portée sur les fonts baptismaux le 26 janvier, la Société publique des écoles marseillaises (SPEM) connaît enfin son directeur. Le 13 juillet, le conseil d’aministration de cette société publique locale d’aménagement d’intérêt national (SPLA-IN) a désigné Vincent Bourjaillat qui était depuis octobre 2021 directeur général du groupement d’intérêt économique (GIE) Grinnters qui regroupe deux sociétés d’aménagement de la ville de la métropole grenobloise, la SPL Sagès et de la Sem Innovia. Il prendra ses fonctions à Marseille ce 19 septembre.

Rénovation des écoles à Marseille : de premiers lauréats des marchés globaux de performance

Vincent Bourajaillat, 57 ans, est ingénieur général des Ponts et Forêts et titulaire d’un Master d’urbanisme et développement local de l’Université Lumière (Lyon II). Après avoir démarré sa carrière au ministère de l’Equipement au début des années 1990, il a été directeur adjoint de l'Aménagement de l’agence foncière et technique de la région parisienne (devenue Grand Paris Aménagement) de 2000 à 2003. Il a ensuite été durant cinq ans directeur du projet de rénovation urbaine (PRU) de Clichy-sous-Bois/ Montfermeil (2003-2008) avant d’intégrer le Secrétariat d’Etat au Grand Paris en tant que chargé de mission (2008-2012). Avant de rejoindre Grenoble, Vincent Bourjaillat a été durant huit ans directeur général de la SPL Le Bourget Grand Paris (2013-2021).

Rappelons que la SPEM sera dotée d’un budget d’1,2 milliard d’euros sur neuf ans, financé aux deux tiers par la Ville de Marseille, le solde étant pris en charge par l’Etat. Elle doit piloter le vaste plan de rénovation des 472 écoles marseillaises, 174 dans le cadre de rénovations lourdes pouvant aller jusqu’à des reconstructions. La municipalité prévoit de réhabiliter un premier lot de 80 groupes scolaires durant la mandature, d’ici 2026.

Les 296 autres feront l’objet de simples remises à niveau. En complément des subventions, l’Etat garantira 650 millions d'euros d’emprunts sur les 800 que la Ville sollicitera.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 janvier 2023

Journal du25 janvier 2023

Journal du 18 janvier 2023

Journal du18 janvier 2023

Journal du 11 janvier 2023

Journal du11 janvier 2023

Journal du 04 janvier 2023

Journal du04 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?