AccueilTerritoiresVerdon : rationnaliser les accès à la rivière pour s’adapter à la fréquentation touristique

Verdon : rationnaliser les accès à la rivière pour s’adapter à la fréquentation touristique

Le Parc naturel régional du Verdon va aménager quatre sites d’embarquement – débarquement pour les activités d’eau-vive sur les communes de Castellane et de Rougon. Ces travaux doivent permettre d’adapter les lieux à la fréquentation touristique.
Pour résoudre les conflits d’usages d’accès à la rivière et s’adapter à la fréquentation touristique, le Parc naturel régional du Verdon va aménager quatre sites d’embarquement - débarquement.
Hélène Saveuse - Pour résoudre les conflits d’usages d’accès à la rivière et s’adapter à la fréquentation touristique, le Parc naturel régional du Verdon va aménager quatre sites d’embarquement - débarquement.

TerritoiresAlpes-de-Haute-Provence Publié le ,

Des entrées et sorties sur la route départementale dangereuses, une trop forte présence de véhicules à moteur sur des sites à l’espace contraint, des stationnements anarchiques ou encore des conflits d’usages faute de séparation des espaces entre activités professionnelles et touristes de passage... La forte fréquentation touristique dans le Verdon, estimée à 700 000 visiteurs par an, crée de nombreux dysfonctionnements. C’est pour rationnaliser tous ces usages que le Parc naturel régional du Verdon lancera fin février 2023 un chantier d’aménagement sur quatre sites d’embarquement - débarquement pour les activités d’eau vive sur les communes de Castellane et de Rougon.

Saint-Julien : le plan d'eau du Champsaur requalifié dès 2023

Un projet, dessiné par l’équipe de paysagistes DPLG ciotadens de l’atelier Aux Iris, qui va se concentrer sur les points d’accès à la rivière pour toutes les activités embarquées dans la partie du moyen Verdon, situées entre Castellane et la partie la plus resserrée des Gorges, le couloir Samson, sur la commune de Rougon. Les sites de Castellane centre, Taloire, Chasteuil et Carajuan sont concernés par ce projet, qui entre dans le cadre de l’opération grand site des gorges du Verdon. « Cette partie du Verdon est la seule à être naviguée par un large public, le reste de la rivière étant très difficile d’accès et de navigation. C’est celle qui fait l’objet de l’offre d’activités embarquées et commercialisées la plus importante », précise le PNRV. Le site de Pont de Soleils, sur la commune de Castellane, aujourd’hui géré par les associations de professionnels de l’eau vive sur un terrain privé, ne sera pas concerné, au même titre que le site du couloir Samson, sur la commune de Rougon, qui fait l’objet d’une étude d’aménagement spécifique.

Les aménagements sur le secteur du Verdon

Sur le site de Castellane centre : une barrière en bois et âme métal avec cadenas sera installée. Elle pourra être ouverte par les professionnels « eau vive », une seconde barrière déroulante, de type chaîne, permettra de réserver les places aux professionnels, une zone de dépose minute sera créée ainsi qu’un nouveau sens de circulation. Un parking grand public et un espace détente seront aménagés.

Sur le Site de Taloire, le petit décroché routier qui servait de parking de fortune sera aménagé. Un accès piétons et véhicules de secours va être créé. Outre trois places arrêt minute, les professionnels bénéficieront de six stationnements dédiés de 7x3 m. Sept stationnements grand public seront également créés. Une zone de giration d’un rayon de 9 m devrait être ajoutée.

Sur le site de Chasteuil, une zone de retournement véhicules professionnels va être aménagée ainsi que neuf places de stationnement, au minimum. Une barrière ouvrante de contrôle d’accès à clé, avec barrières fermées en dehors des jours d’activité eau vive, gérée par le PNRV, sera posée. Trois places de stationnement « arrêt minute » pour les pratiquants libres seront maintenues tous les jours.

Enfin sur le site de Carajuan, un grand parking, d’une quarantaine de place devrait être créé au dessus du camping, de l’autre côté de la route départementale 952. Un second parking professionnel d’une quinzaine de places non marquées sera aménagé en contrebas.

Le montant des travaux est évalué à 450 000 € HT. Le Parc naturel régional du Verdon, qui sélectionne actuellement les entreprises, espère que le chantier sera bouclé au 31 mai 2023 au plus tard, avant la saison estivale.

À noter qu’au terme des aménagements réalisés, la gestion des quatre sites publics sera portée par le Parc du Verdon via sa Régie d’aménagement et de gestion.

La Société du canal de Provence adapte son modèle au réchauffement climatique

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 23 novembre 2022

Journal du23 novembre 2022

Journal du 16 novembre 2022

Journal du16 novembre 2022

Journal du 09 novembre 2022

Journal du09 novembre 2022

Journal du 03 novembre 2022

Journal du03 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?