AccueilTerritoiresVaucluse : les maires face aux mutations climatiques

Vaucluse : les maires face aux mutations climatiques

L’ensemble des collectivités locales du département de Vaucluse orientent, désormais, une partie de leurs efforts pour permettre de relever les défis environnementaux avec une attention particulière pour les petites communes.
Lors de l'assemblée générale des maires de Vaucluse, Renaud Muselier a souligné l’accroissement de l’efficience de ses services pour obtenir des financements européens.
E. Brugvin - Lors de l'assemblée générale des maires de Vaucluse, Renaud Muselier a souligné l’accroissement de l’efficience de ses services pour obtenir des financements européens.

TerritoiresVaucluse Publié le ,

L’assemblée générale de l'association des maires du Vaucluse, à Monteux, le 10 novembre dernier, fut placée sous le signe des mutations sociétales et climatiques. Pour réaliser des économies et mettre fin au vœux somptuaires à répétition imposant de nombreux déplacements, Violaine Démaret, nouvelle préfète de Vaucluse, et Dominique Santoni, présidente du Conseil départemental, marqueront les esprits avec l’organisation d’une manifestation des vœux commune en janvier prochain. La préfecture programmera, également, plus de rencontres sur les grands sujets d’actualités avec les maires via des visioconférences régulières et économes en déplacements.

ag-maire-vaucluse
Les maires de Vaucluse se sont retrouvés pour leur assemblée générale basée sur les enjeux climatiques. (Crédit : E. Brugvin)

Contrat Vaucluse Ambition

Invitée par les deux co-présidents de l'association des maires du Vaucluse, Pierre Gonzalvez et Jean-François Lovisolo, la présidente du département de Vaucluse a tenu à rappeler le changement de braquet de son institution auprès des 151 communes vauclusiennes. Ses services mettent en place le Contrat Vaucluse Ambition, « un dispositif plus simple, plus souple et avec davantage de moyens financiers pour les communes, explique Dominique Santoni. Pour la période 2023-2025, l’enveloppe croît de 1,5 M€ pour atteindre 28,5 M€. La participation du département pourra aller jusqu’à 70 % avec une part de 20 % pour la transition écologique et énergétique. Le nombre d’opérations finançables ira jusqu’à 5 par contrat pour les communes de plus de 5 000 habitants et 8 pour celles de moins de 5 000 habitants avec une inflexion particulière pour les dossiers relevant de la sécurité et de la lutte contre les déserts médicaux».

Le département vise comme zones d’interventions prioritaires Avignon intra-muros, Cadenet, Apt et Valréas avec la réalisation dans la cité des Papes et l’accompagnement, dans les autres communes, de cabinets médicaux. Ses services procèdent au recrutement, actuellement de 8 médecins salariés.

Les grands chantiers de Dominique Santoni, présidente du Département de Vaucluse

Vaucluse Ingénierie

Pour permettre aux plus petites communes de réaliser techniquement leurs objectifs, le Département met à leur disposition une nouvelle structure : Vaucluse Ingénierie. L’équipe de 4 personnes emmenée par Caroline Leuret, accompagnera les maires et leurs services dans leurs démarches techniques et financières et pour trouver un assistant à maîtrise d'ouvrage (AMO). Pour soutenir son territoire, le Département modifie le barème du Fonds départemental de péréquation des droits de mutations pour orienter mieux ses soutiens vers les communes de moins de 5 000 habitants. Le réseau cycliste actuel de 2 000 kilomètres balisés, devrait s’étendre avec la création de voies douces sur l’essentiel des trajets domicile travail et inter EPCI (établissements publics de coopération intercommunale).

Logement social

Dominique Santoni a souhaité revenir sur la fusion de Vallis Habitat et de la coopérative Grand Delta Habitat, consécutive « à la demande de nombreux maires soucieux, dans leurs communes, de voir la réhabilitation d’un parc vieillissant, des constructions dans des zones tendues pour le logement et l’apport d’une réponse aux enjeux d’isolation thermique ». La présidente rappelle « les engagements de la coopérative vauclusienne de réhabiliter 4 000 logements en 5 ans sur l’ensemble du Vaucluse, au rythme de 800 par an, la rénovation du parc ainsi que la construction annuelle de 500 nouvelles unités ».

Avignon : Grand Delta Habitat met le paquet sur deux quartiers

Vaucluse olympique

Autre impact positif sur les équipements publics, la volonté de nombreuses collectivités locales d’être acteurs des jeux olympiques et paralympiques 2024. Deux sites, le gymnase Génicoud à Avignon et la piste de BMX de Sarrians, bénéficient d’une certification pour accueillir des athlètes en préparation. La ville de Monteux vise des labels identiques pour l’haltérophilie et l’escrime. Le Vaucluse fait partie des 60 départements traversés par la flamme.

Fibre privée en panne

Enfin, Dominique Santoni tape du poing sur la table. Le département de Vaucluse a atteint depuis plusieurs mois son objectif de fibrer la plus grande partie de son territoire, notamment les plus petites communes difficilement accessibles. La présidente juge inacceptable que les opérateurs privés qui s’étaient répartis les zones les plus urbanisées, donc les plus rentables, accusent un grand retard.

Complexité administrative

Pierre Gonzalvez s’est servi de cette tribune pour remonter certaines inquiétudes des maires confrontés à des injonctions paradoxales pour respecter, en même temps, la loi Climat et Résilience imposant progressivement le « zéro artificialisation nette », la loi SRU sur l’obligation de réaliser des logements sociaux, le respect des plans inondations et incendies (PPRI), le PLU (Plan local d'urbanisme) et le SRADDET (Schémas régionaux d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires), la rareté et la cherté du foncier, les contraintes de passage d’une communauté de communes à une communauté d’agglomération.

CAUE 05 : « Le Zéro artificialisation nette ? Le pire c'est de subir, de ne pas s'y préparer »

Et à Jean-François Lovisolo de citer le cas d’André Rousset, maire de Lauris, un village remarquable du Luberon, obligé d’accueillir 430 logements sociaux depuis l’entrée de sa commune de 3 500 habitants dans une agglo. Le co-président propose, par ailleurs, une convention avec le Grand Avignon pour débuter, dans le département, un vaste plan de végétalisation pour accroître la qualité d'accueil de l’ensemble des aires des gens du voyage. Jean-François Lovisolo milite, en tant que député, pour un changement du plafond légal du financement des DFCI (Défense des Forêts Contre l'Incendie), un coût, à ses yeux, trop élevé pour les petites communes. Mais aussi contre l’usurpation de permis de construire agricoles pour réaliser des habitations auprès de prétendus « élevages, de chats, de chiens et d’escargots ».

maire-vaucluse-violaine-demaret-prefete-84
Violaine Demaret, nouvelle préfète de Vaucluse, rappelle le soutien de l’Etat auprès des communes avec le « filet électricité » qui finance la moitié de l’augmentation des tarifs et renouvelle son engagement d'écoute attentive pour les communes les plus en difficultés. (Crédit : E. Brugvin)

Fonds régionaux

Violaine Demaret rappelle le soutien de l’Etat auprès des communes avec le « filet électricité » qui finance la moitié de l’augmentation des tarifs et renouvelle son engagement d'écoute attentive pour les communes les plus en difficultés. Renaud Muselier, président de Région Paca, s’engage à ce que lors de son mandat actuel, le soutien pour le Vaucluse passe à 2,3 Md€ dont 1,6 Md€ de fonds régionaux et 700 M€ de fonds européens, contre 1 Md€ lors du dernier mandat. L’institution investit notamment dans l’irrigation, la fibre, l’échangeur de Bonpas, Europarc à Bollène, le tram d’Avignon, les voies douces. Renaud Muselier souligne également l’accroissement de l’efficience de ses services pour obtenir des financements européens.

Tramway d’Avignon : financement de la phase 2 bouclé

Rareté de l’eau

Tous les acteurs du département se retrouveront, le 1er décembre, aux Etats généraux de l’eau lancés par Dominique Santoni pour établir « une méthode et un calendrier » avec l’ensemble des acteurs de la filière pour harmoniser l’usage de la ressource en eau toujours plus rare entre la population, l’agriculture, les entreprises et l’activité touristique. Le climat change, l’action des maires aussi.

Les Mées : convertir des canaux d’irrigation gravitaire pour économiser l’eau

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 07 décembre 2022

Journal du07 décembre 2022

Journal du 30 novembre 2022

Journal du30 novembre 2022

Journal du 23 novembre 2022

Journal du23 novembre 2022

Journal du 16 novembre 2022

Journal du16 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?