Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

INFOGRAPHIES Var : le notariat vigilant sur les marchés immobiliers

le - - Droit et chiffre

Var : le notariat vigilant sur les marchés immobiliers
O. REAL - La Chambre des notaires du Var a présenté la nouvelle édition des chiffres de l'immobilier, basés sur les transactions réelles du 1er janvier au 31 décembre de l'année écoulée.

La Chambre des notaires du Var a présenté ses statistiques immobilières pour l'année écoulée. Si 2017 a donné le sourire, le début de l'année 2018 fait grimacer.

Année record en terme de transactions dans le bâti ancien, dans le Var comme sur le plan national (+15%), dans une conjoncture cumulant les indices au vert et des taux particulièrement compétitifs, 2017 ne s'est néanmoins pas bien finie. Dans le prolongement, 2018 n'a pas bien commencé. Telles sont les principales conclusions des statistiques immobilières dans le département, présentées par la Chambre des notaires du Var.

Pour sa présidente, maître Caroline Oron, « l'évolution négative constatée chez nous et sur l'ensemble du territoire ne peut surprendre les professionnels de l'immobilier. En effet, après une période électorale toujours euphorique, aucune mesure fiscale n'a été prise pour favoriser le secteur immobilier. Ceci explique l'affaiblissement du volume des ventes et par là même la baisse des prix pour défaut de candidats acquéreurs concurrents. Le message passé avec l'instauration de l'IFI* incite nos clients à vendre leur bien immobilier pour ne plus être taxé. L'abattement fiscal de 30% de l'ancien ISF s'appliquant aux résidences principales n'a pas été revu à la baisse. Faut-il rappeler que la conclusion d'une vente nécessite un vendeur mais aussi un acquéreur ? Comment, dans ces conditions rendre attractif l'investissement immobilier », s'interroge-t-elle tout en répondant implicitement.

Tendances

En fait, au dernier trimestre 2017, le marché oscille entre -15% dans les appartements anciens, -30,8% en appartement neufs en volumes par rapport à la même période un an avant, -7,7% en maisons anciennes, -7,6% en terrains à bâtir. Idem, voire pire, pour le premier trimestre 2018. Nombre de notaires, dont la part d'activité en immobilier est importante, ne se paient plus depuis des mois comme au plus fort de la crise, ont même lâché la présidente et ses confrères lors de la présentation des données, maître Rémi Claudot de Toulon, Olivier Genest de Sainte-Maxime, Philippe Ménard d'Aups. La tendance à considérer depuis plusieurs mois l'immobilier comme un marché de rentiers, argument qui rappelle de mauvais souvenir (encore tout frais) aux mêmes notaires, peut retourner une situation (très) favorable dont tous les spécialistes savent qu'elle est toujours (très) fragile car basée sur la confiance. Si les chiffres 2017 sont exceptionnels, les spécialistes espèrent en définitive que ce ne sera pas une exception qui confirme la règle morose des années précédentes.

*Impôt sur la fortune immobilière




Olivier Réal
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide