AccueilTerritoiresVar : 14 millions d’euros pour les casernes de pompiers

Var : 14 millions d’euros pour les casernes de pompiers

Le Département du Var accorde une subvention exceptionnelle de 14 millions d’euros (2 millions d’euros par an sur sept ans) au Service d’incendie et de secours dans le cadre de son Plan rénovation caserne 2022-2027.
Var : 14 millions d’euros pour les casernes de pompiers
O. Réal - Il s’agit de contribuer à la rénovation, partout dans le Var, de structures existantes voire d’en reconstruire.

TerritoiresVar Publié le ,

« C’est l’humain qui nous importe et sa sécurité » a revendiqué d’emblée le président du Conseil départemental du Var, Marc Giraud, en présentant le 1er juillet à Toulon le Plan rénovation caserne 2022-2027, aux côtés du président du Service d’incendie et de secours (Sdis) du Var Dominique Lain, et du directeur de ce Sdis, le contrôleur général Eric Grohin.

Le Département attribue une aide exceptionnelle de 2 millions d’euros par an sur sept ans, soit 14 millions d’euros, à cet établissement public administratif compétent pour assurer les interventions de sécurité civile dans le Var. Il s’agit de contribuer à la rénovation, partout dans le Var, de structures existantes de centres d’incendie et de secours accueillant les sapeurs-pompiers professionnels et volontaires, voire d’en reconstruire. Certaines casernes ne sont plus adaptées en effet aux nouvelles contraintes liées à l’évolution technique des missions ou tout simplement très vétustes.

(De gauche à droite) : Le contrôleur général Eric Grohin, directeur du Sdis, Marc Giraud, président du Conseil départemental du Var, et Dominique Lain, président du Sdis Var. (Crédit : O. Réal)

Vingt-sept sites ont été ciblés prioritairement, avec des arbitrages en fonction de l’état, des besoins, des soutiens aussi, sachant qu’une reconstruction complète peut coûter entre 2 et 7,2 millions d’euros selon les expertises "maison". Le Sdis lui-même doit définir en conseil d’administration ses investissements propres en la matière, abondés par les apports potentiels des communes sur lesquels les centres sont implantés et par ceux de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Laquelle consacre au secteur 4 millions d’euros à l’échelle de Paca dans le cadre du plan "Guerre du feu" et 5 millions d’euros en aide sur le matériel pour la durée du mandat, selon François de Canson, vice-président du Conseil régional, sans oublier les études en cours concernant le positionnement de pélicandromes sur la BAN (Base d'aéronautique navale) Hyères, visant une couverture immédiate des départs de feux.

Pompier, bon œil

« Ce plan est très attendu, selon Dominique Lain, car près de 40 % de nos casernes sont concernées, en plusieurs étapes. C’est une première à ce niveau, grâce à la politique de solidarité avec notre Service d’incendie et de secours menée par le président Marc Giraud. Les 5 000 sapeurs-pompiers que je représente apprécieront. »

Certaines casernes vont être réhabilitées, comme celle de La Seyne Nord qui est déjà lancée, ou bien agrandies, à Carcès, au Muy, au Luc… voire construites, en l’occurrence à Draguignan selon un projet faisant partie des premières mises en œuvre. D’autres nécessitent des modifications de PLU (plans locaux d’urbanisme) avec mise à disposition de terrains, à Ginasservis, Saint-Maximin, Roquebrune-sur-Argens, Vinon, Plan d’Aups… D’autres encore font l’objet de réflexions globales d’aménagement, à l’image de Toulon s’agissant des installations du Port Marchand. Le travail en amont offre la possibilité de parfaitement identifier les chantiers les plus urgents.

« Ce gros coup de pouce financier est déterminant. Devant assumer de plus en plus de dépenses dans l’exercice de nos missions, nous n’aurions pas pu le faire seul. Nous devons pallier par exemple la fermeture de services d’urgences dans le Var, ce qui représente actuellement un coût supplémentaire de 5 000 euros par semaine. Avec l’augmentation du prix de l’essence, ce sont au total 500 000 euros de plus que nous devons mobiliser par rapport à l’an dernier », déplore le président du Sdis (qui est aussi vice-président du Département et maire du Luc).

Ce plan rénovation caserne fait suite au plan triennal véhicules du même Département en faveur du Sdis sur la période 2020-2022. Une subvention de 6 millions d’euros a permis de moderniser le parc d’engins feux de forêts. Ont été achetés 18 camions-citernes dotés d’équipements de sécurité très performants, trois échelles pivotantes à mouvements combinés de 32 mètres, quatre fourgons pompe-tonne. Un ensemble de mesures permettant à ces personnes très exposées de travailler dans de meilleures conditions d’intervention, de vigilance aussi, de nature à inverser la préoccupante tendance à la baisse des recrutements ces dernières années.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 10 août 2022

Journal du10 août 2022

Journal du 03 août 2022

Journal du03 août 2022

Journal du 27 juillet 2022

Journal du27 juillet 2022

Journal du 20 juillet 2022

Journal du20 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?