AccueilUrbanismeVallis Habitat se fixe l'objectif de 4 500 réhabilitations sur dix ans

Vallis Habitat se fixe l'objectif de 4 500 réhabilitations sur dix ans

Lundi 23 novembre, Vallis Habitat était aux côtés de la Fédération du BTP 84 pour une réunion conjointe au cours de laquelle le bailleur social, né de la fusion entre Mistral Habitat et Grand Avignon Résidences, a détaillé ses principaux objectifs pour la période 2019-2028.
Vallis Habitat se fixe l'objectif de 4 500 réhabilitations sur dix ans
C. Plisson - Lors d'une réunion avec la FBTP 84, le directeur général de Vallis Habitat, Philippe Brunet-Debaines, ainsi que le directeur du développement, Marc Legrand, ont détaillé les objectifs de Vallis Habitat inscrits dans une feuille de route à dix ans.

UrbanismeVaucluse Publié le ,

Malgré le contexte de crise sanitaire et le reconfinement, Vallis Habitat va continuer d'être « aux côtés des entreprises vauclusiennes, fait savoir son directeur général Philippe Brunet-Debaines. Nous sommes attendus. Pour nous, il n'y a rien de pire que de voir la crise sanitaire déboucher sur une crise économique ». « Il y a besoin de logement social dans le département », précise-t-il également, en reconnaissant toutefois que « le parc a été insuffisamment entretenu » et qu'un effort important sera à réaliser en matière de réparations.

Ainsi, la feuille de route 2019-2028 de l'organisme s'articulera autour de projets de construction de logements neufs (160 à 200 par an pour un coût de 33,5 millions d'euros) mais aussi d'opérations de réhabilitation (4 500 au prévisionnel, soit 680 par an, NPRU* et hors NPRU), sur lesquelles le bailleur social se sait attendu mais préfère rester prudent sur les délais, étant donné l'incertitude provoquée par la crise sanitaire. Les réhabilitations programmées dans le cadre de l'ANRU (Agence nationale pour la rénovation urbaine) portent sur 2 015 logements (soit 249 logements par an en moyenne) pour un coût de 100 millions d'euros ; celles hors NPRU portent sur 2 292 logements pour un coût de 130 millions d'euros. Enfin, celles hors NPRU non identifiées concernent 270 logements, pour un coût de 15 millions d'euros.

Une mixité de projets

Sur cette même période 2019-2028, la démolition de 929 logements est prévue, dont 800 à Avignon, notamment dans les quartiers de La Rocade et Saint-Chamand avec les résidences la Bise et Pierre et Marie Curie. Parallèlement, le bailleur social travaille sur des projets de cessions (objectif de 25 ventes par an) et de PSLA (Prêt social location-accession) : deux devraient voir le jour sur cette période.

« Nous désirons mettre en place une mixité de projets pour répondre aux besoins du territoire, précise Marc Legrand, récemment nommé directeur du développement à Vallis Habitat. Nous souhaitons mener des partenariats actifs, notamment avec la FBTP 84 pour travailler ensemble sur le lissage des appels d'offres et des consultations tout au long de l'année. »

Pour assurer au mieux sa mission de service public, Vallis Habitat entend stabiliser ses finances et maintenir le logement social dans le Vaucluse. « C'est un secteur où la puissance publique doit intervenir et qui pèse lourd dans le département, il faut le défendre et l'encourager à être dynamique pour continuer », conclut Philippe Brunet-Debaines.

* Nouveau programme national de renouvellement urbain

Prévisions de Vallis Habitat pour 2021

Constructions neuves : 200 logements pour 21 millions d'euros HT de travaux (communes concernées : Caumont, Cavaillon, Cheval Blanc, Gargas, Isle-sur-la-Sorgue, Le Thor, Lirac, Mirabeau, Sainte-Cécile-les-Vignes, Villeneuve-lez-Avignon)

Réhabilitations : 1 177 logements pour 52 millions d'euros de travaux (Avignon, Carpentras, Cavaillon, Orange, Sorgues)

Démolitions : 242 logements pour 7,2 millions d'euros HT de travaux (Avignon, Orange, Sorgues)

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?