AccueilUrbanismeUne plateforme de verre au-dessus de Serre-Ponçon au Sauze-du-Lac

Une plateforme de verre au-dessus de Serre-Ponçon au Sauze-du-Lac

Cette petite commune à la vue époustouflante veut capitaliser sur son positionnement de balcon du lac pour créer une attraction unique dans les environs. Elle souhaite en profiter pour réaménager son entrée de village et la place de la fontaine.
Une plateforme de verre au-dessus de Serre-Ponçon au Sauze-du-Lac
Jacques Bonnin - Le maire imagine une avancée à 270 mètres au-dessus du lac, une passerelle en bois et en pierre, transparente au sol, pour valoriser l'endroit.

UrbanismeHautes-Alpes Publié le ,

Le nouveau maire du Sauze-du-Lac, Bernard Raizer, et son premier adjoint, Jacques Bonnin, posent fièrement devant la mairie joliment réhabilitée, au cœur du village. Projet mené par la précédente municipalité. Le nouvel édile souhaite lui aussi participer à la structuration de son beau village de 150 âmes - 600 en saison -, petite enclave haut-alpine aux confins des vallées de la Durance et de l'Ubaye, dont la vue sur le lac de Serre-Ponçon est époustouflante. Et c'est bien là l'objet du principal projet de sa mandature : valoriser le belvédère existant pour le transformer en incontournable point d'étape touristique.

« Notre commune ressemble à la proue d'un bateau qui avance sur le lac, compare le maire. Le belvédère actuel a été réalisé à la construction du barrage comme une plateforme goudronnée. On pense qu'il y a mieux à faire. »

Bernard Raizer souhaite plus qu'un simple promontoire ; il imagine une avancée à 270 mètres au-dessus du lac, une passerelle en bois et en pierre, transparente au sol, « pour donner une impression d'envol ». Deux bancs seront installés pour profiter de la vue et une partie sera conservée en parking, la commune ne possédant que de peu de maîtrise foncière pour en créer d'autres.

Et ce n'est pas tout. Un cheminement en encorbellement, longeant la falaise, sera créé, et permettra de relier le sentier menant à la plage de Port-Saint-Pierre. La route du belvédère, partant de l'entrée du village, sera elle aussi refaite. Un enjeu d'autant plus important que la zone autour est devenue constructible et que des réalisations de qualité sont en train d'émerger.

Donner envie de s'arrêter dans le vieux village

Si la création d'une attraction touristique demeure la priorité, l'ambition de l'équipe municipale est aussi de s'attaquer à l'entrée de village. « La première chose que l'on voit, ce sont les poubelles, regrette Jacques Bonnin. On pourrait imaginer une place plus accueillante. Le vieux village est excentré ; il est un peu ignoré et on veut donner envie de s'y arrêter. » Une fois les poubelles et le mur retirés, l'actuel parking d'environ 500 m2, situé à l'arrière, serait reconverti en place avec une halle pour des commerces, des cours de gym, des bornes de recharge électrique, et conserverait du stationnement. La place du village, sur laquelle trône une fontaine, devrait elle aussi être réaménagée. « Elle manque de cachet. On veut que les gens se la réapproprient », souhaite le maire.

« Si nous ne pouvons pas tout faire dans ce mandat, les projets auront en tout cas le mérite d'être lancés pour le suivant », observe le maire. Pour se faire aider dans sa démarche, l'équipe a fait appel au CAUE des Hautes-Alpes (Conseil d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement). « Nous ne sommes pas du métier. Le CAUE structure notre demande, nous guide. » L'organisme est déjà intervenu pour la requalification de la mairie et de ses abords, depuis le diagnostic en passant par l'assistance au recrutement du bureau d'études de programmation. Pour la suite du programme, la structure accompagnera la commune dans le recrutement d'un programmiste.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?