Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

en chiffres Une conjoncture économique globalement favorable pour les entreprises haut-alpines en 2017

le - - Economie

Une conjoncture économique globalement favorable pour les entreprises haut-alpines en 2017
M.-F. Sarrazin - Pour Eric Gorde, la reprise économique va accroître l'inadéquation entre l'offre et la demande d'emplois. La formation et la reconversion doivent être des priorités.

La CCI 05 vient de publier son baromètre de la conjoncture économique des Hautes-Alpes. A part le tourisme, tous les secteurs progressent, les finances des entreprises s'améliorent, les carnets de commande se remplissent. 2018 s'amorce bien, sauf pour les commerçants de détail. Mais le président de la CCI 05 s'inquiète l'inadéquation entre l'offre et la demande d'emplois.

Au quatrième trimestre 2017, l'activité est repartie à la hausse dans les Hautes-Alpes par rapport au trimestre précédent. Le département semble d'ailleurs mieux loti que l'ensemble de la région. Cette tendance favorable est à nuancer pour les services HCR (hôtel-café-restaurant). Les prévisions pour 2018 sont bonnes – les TPE devraient même connaître une légère augmentation de leur activité – malgré un léger repli qui devrait concerner le commerce de détail.

2017 s'est soldée par une situation financière stable des entreprises haut-alpines. Les carnets de commande dans l'industrie et la construction se sont remplis. Les investissements et les trésoreries devraient même augmenter. Mais le commerce de détail et le tourisme semblent souffrir sur ce point.

Les effectifs sont stables et devraient le rester. Les perspectives d'embauches varient selon les secteurs : si elles sont prometteuses dans la construction et le commerce de détail, elles le sont moins dans l'industrie, les services touristiques et le commerce de gros.

L'accroissement de l'activité favorise les embauches

Si 71% des entreprises qui ont participé à l'enquête préfèrent ne pas se prononcer sur leur intention d'embaucher ou non en 2018, 3% prévoient de réduire leurs effectifs mais 23% envisagent de recruter. C'est d'autant plus vrai dans la construction (31%), le commerce de détail (25%) et le commerce de gros (24%). 41% de ces embauches devraient se faire en CDI, surtout dans les services hors tourisme (66%) et l'industrie (45%). Sans surprise, le tourisme recrutera principalement en CDD. 84% des recrutements sont expliqués par un accroissement de l'activité et 24% par le remplacement d'une personne.

Le 16 avril, lors de l'assemblée générale de la Chambre de commerce et d'industrie des Hautes-Alpes, le président Eric Gorde tirait la sonnette d'alarme au sujet de l'inadéquation entre l'offre et la demande d'emplois. « Les effets de la reprise économique vont même accroître ce phénomène. On dénombre 11.000 intentions de recruter en 2018 dans les Hautes-Alpes et 2.850 jeunes sont suivis par les services de l'emploi, dont 35% ne sont pas qualifiés. Il va falloir réfléchir à la manière d'inciter à la formation et à la reconversion des métiers en tension, ôter les freins psychologiques et oser recruter de nouveaux profils », considère-t-il.

Le baromètre complet :




M.-F. Sarrazin
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer