Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Une « colline habitée » va émerger à Sophia Antipolis

le - - Urbanisme

Une « colline habitée » va émerger à Sophia Antipolis
D.R. - Ecotone sera traversé par le BHNS de Sophia Antipolis.

Jean Leonetti, président de la communauté d'agglomération Sophia Antipolis et Philippe Journo, président de la Compagnie de Phalsbourg viennent de lever un bout de voile sur le projet lauréat de la consultation des Trois Moulins.

Pour réaliser cet équipement mixte de 40 000 m², la Compagnie de Phalsbourg a fait appel, outre Jean Nouvel, à Manal Rachdi, d'Oxo Architectes (l'Arbre Blanc à Montpellier, Mille Arbres à Paris) et à l'agence locale Foussat & Bapt. Dans le groupement, également C&C (Codeurs et Compagnie), une association composée de Xavier Niel, Compagnie de Phalsbourg et son président Philippe Journo, chargée de transposer le concept de Station F de Xavier Niel à Sophia Antipolis.


Lire aussi : Jean Nouvel et Xavier Niel arrivent à Sophia Antipolis


« Dans notre approche d'aménageur, nous cherchons systématiquement à concevoir des projets exceptionnels. Ici, à Sophia Antipolis, notre ambition est de construire le campus écologique du XXIe siècle » explique Philippe Journo. Le projet mis au point par ce groupement sera comme un « écotone », une zone de transition naturelle au sein d'un écosytème. Sur ces cinq hectares de périphérie, ni tour, ni bâtiment totem mais un projet qui n'excédera pas 25 mètres de hauteur. Et il prendra la forme d'une « colline habitée » pour marquer la future porte d'entrée de la technopole.

Une émergence paysagère​

Au sein de celle-ci, les différents éléments du programme - 31 800 m² de bureaux et d'espaces de co-working, 7000 m² d'hôtel et de services, 1200 m² de services et de restauration, 715 places de stationnement - vont être presque totalement masqués par les 27 000 m² d'espaces végétalisés prévus dans le projet. Cette émergence paysagère, futur lieu de travail et de vie de 4 000 personnes, recouvrira même le passage du futur BHNS (bus à haut niveau de service) de la communauté d'agglomération. C'est ce parti très singulier, mariage de la nature et de l'urbanisation, finalement proche du concept de Sophia Antipolis (un tiers d'urbanisation pour deux tiers d'espaces verts) qui, en plus de la proposition financière de la Compagnie de Phalsbourg - 44 millions d'euros - a emporté haut la main la décision du jury de l'appel à projets.

« Ecotone Antibes », le nom du projet, sera présenté en détail au salon de l'immobilier d'entreprise Simi début décembre et devrait aller vite : signature de la promesse de vente avant la fin de l'année, dépôt du permis de construire en mars/avril 2019, délivrance du permis attendue fin 2019. Au moins deux de travaux suivront ensuite.




Rémy Mario
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer