AccueilUrbanismeUn « village santé » de premier ordre en voie d’émergence à Salon-de-Provence

Un « village santé » de premier ordre en voie d’émergence à Salon-de-Provence

Une table ronde réunissant l’ensemble des partenaires du futur « village santé » de Salon-de-Provence s’est tenue le 3 février pour présenter le projet. La livraison est espérée pour fin 2026.
Un « village santé » de premier ordre en voie d’émergence à Salon-de-Provence
J.-C. Barla - Jean-Marc Zulesi (député), Jean-Yves Le Quellec (directeur de l’hôpital), Nicolas Isnard (maire de Salon, président de l’hôpital), Caroline Ageron (directrice Bouches-du-Rhône pour l’ARS).

UrbanismeBouches-du-Rhône Publié le ,

« C’est le projet du siècle pour notre territoire ! » ose Nicolas Isnard, maire de Salon-de-Provence et président du conseil de surveillance du centre hospitalier de Salon. Les politiques sont coutumiers de l’emphase. Mais lors de la présentation du futur « village santé », le 3 février à Salon, l’élu avance des arguments. « La construction du nouvel hôpital représente 130 millions d’euros, c’est l’équivalent de 10 ans d’investissement sur le budget municipal. Ce projet avance à grands pas. Il s’étendra sur 9,5 hectares en sortie de la ville », souligne-t-il, saluant l’engagement financier des 19 autres maires, membres du SIVU (Syndicat communal à vocation unique) qu’il préside aussi, pour acquérir le terrain du futur établissement pour un montant de 5,4 millions d’euros. Et celui, à titre exceptionnel de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur (6 millions d’euros), et de l’Etat, en espérant que le Département des Bouches-du-Rhône suivra à son tour.

Le futur hôpital de Salon remplacera la zone commerciale des Gabins

Caroline Ageron, directrice de la délégation départementale des Bouches-du-Rhône de l’Agence régionale de santé Provence-Alpes-Côte d’Azur, s’est inscrite sur la même ligne. L’Etat a promis de consacrer 78 millions d’euros à cette réalisation dans le cadre du Ségur de la santé qui a attribué 1,511 milliard d’euros aux établissements sanitaires et médico-sociaux de la région sur les cinq à dix ans qui viennent. « C’est l’un des deux projets les plus importants », assure-t-elle (la reconstruction de l’hôpital d’Aubagne a obtenu 92 millions d’euros).

Le « village santé » dépassera le cadre seul du centre hospitalier puisqu’il intègrera une multitude de bâtiments, d’équipements et de services associés, ainsi que l’ont détaillé Jean-Yves Le Quellec, directeur de l’hôpital pour quelques jours encore avant sa retraite, et Hélène Sabatier, directrice de projet.

Un pivot pour tout le bassin

« Nous avons réfléchi à un projet multipartenarial afin d’assurer le meilleur suivi au patient tout au long de son parcours de soins », confie le directeur. Un schéma d’implantation a été présenté (voir ci-après). D’une capacité de 314 lits et places (contre 247 actuellement à périmètre équivalent), l’hôpital occupera 6,5 hectares et représentera 38 000 m2 de bâtiments, répartis entre un pôle central médecine-chirurgie-obstétrique, un pôle externe pour l’accueil, les consultations, l’ambulatoire, un espace pour les services tertiaire et logistique et enfin un édifice « énergie ». « Les bâtiments seront connectés entre eux, mais les flux d’accès seront séparés. Ce schéma aide à projeter l’organisation des activités de manière cohérente, à valider la faisabilité et à imaginer les implantations possibles pour nos partenaires, sachant que nous souhaitons une approche évolutive et flexible du bâti afin de pouvoir convertir les locaux en très peu de temps par rapport aux besoins sanitaires », indique Hélène Sabatier.

Schéma d’organisation de l’hôpital.

Les consultations des groupements de construction pourraient être lancées dès 2022 pour un choix en 2023, les travaux débuteraient en 2025 en vue d’une réception de l’ouvrage fin 2026 et une ouverture en 2027. « Nous voulons parvenir à un vrai concept de "village santé" en lien avec la ville et non pas à un hôpital placé au milieu de structures qui n’ont rien à voir entre elles », insiste le docteur Ali Mofredj, président de la commission médicale d’établissement de l’hôpital de Salon.

Une offre variée et cohérente

Le Centre hospitalier spécialisé Montperrin élargira son offre en matière de santé mentale, en complément des services déjà déployés sur la ville. NephroCare Provence se positionne également pour fournir son expertise sur la maladie rénale, notamment sur la prévention, le dépistage et la prise en charge de l’insuffisance rénale chronique. Comptant sept médecins radiologues et 30 collaborateurs, le Groupement salonais de radiologie se dotera d’une 4e implantation. « Nous visons une simplification et une optimisation du service rendu au patient », glisse le docteur Jean-Pierre Bourachot.

D’autres structures vont participer à l’amélioration de l’offre de santé et médico-sociale sur le pays salonais, comme la Communauté professionnelle territoriale de santé (CTPS), le dispositif d’appui à la coordination (DAC) Apport Santé pour faciliter et décloisonner l’accompagnement de patients complexes… Le groupe Seclem GGL Santé, basé à Montpellier, étudie la réalisation d’un « hôtel hospitalier » sous la marque Seren’City afin d’intégrer le besoin d’hébergement dans le parcours patient, pour le malade, ses accompagnants ou des internes. Enfin, ce « village santé » devrait intégrer la reconstruction de la clinique Vignoli du groupe Almaviva, à Salon-de-Provence. « Nous aurons le meilleur pour ce territoire avec ce projet trop longtemps espéré. Le consensus politique a indéniablement aidé à le porter pour convaincre l’Etat de le soutenir », a conclu le député Jean-Marc Zulesi.

Ali Mofredj (président CME Hôpital) et Hélène Sabatier (directrice de projet du futur hôpital).

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 mai 2022

Journal du25 mai 2022

Journal du 18 mai 2022

Journal du18 mai 2022

Journal du 11 mai 2022

Journal du11 mai 2022

Journal du 04 mai 2022

Journal du04 mai 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?