AccueilUrbanismeUn nouvel hôpital à Embrun d'ici quatre ans

A LA PELLE Un nouvel hôpital à Embrun d'ici quatre ans

La communauté de communes de Serre-Ponçon va mettre gratuitement à disposition un terrain de 30 000 m2 en vue de la construction d'un nouvel hôpital à Embrun, qui se situera au carrefour des vallées. Coût de l'opération : entre 17 et 20 M€.
Un nouvel hôpital à Embrun d'ici quatre ans
M.-F. Sarrazin - Les locaux actuels du centre hospitalier, situés en centre-ville, devraient être transformés en logements et en résidence pour personnes âgées.

UrbanismeHautes-Alpes Publié le ,

La nécessaire modernisation de l'hôpital d'Embrun ne date pas d'hier. Le réhabiliter in situ ? Le reconstruire ailleurs ? La question a enfin été tranchée par l'Agence régionale de santé (ARS) au terme d'une étude comparant les deux scenarii. La troisième ville des Hautes-Alpes va être dotée d'un nouvel hôpital situé en dehors du centre-ville.

« La réhabilitation posait problème dans le sens où les locaux actuels sont amiantés, ce qui implique, au-delà d'un important surcoût, des travaux lourds. Démarche qui aurait également perturbé la sérénité des patients hospitalisés et l'activité médicale et se serait donc révélée incompatible », observe Chantal Eyméoud, maire de la commune et présidente de la communauté de communes de Serre-Ponçon.

L'intercommunalité vient de voter l'acquisition d'un terrain de plus de 30 000 m2 pour 600 000€ dans la zone artisanale Entraigues III. Terrain qu'elle mettra gratuitement à disposition pour implanter ce nouvel hôpital. « Une manière de montrer le soutien sans faille des élus et de la population à ce projet. » Chantal Eyméoud révèle que trois ou quatre terrains avaient été ciblés avant de trancher en faveur de celui d'Entraigues III, obtenant les faveurs de l'ARS et de la direction hospitalière locale. « Il est à la fois plat, grand, d'accès facile, bien placé, situé au carrefour des vallées menant vers Saint-André d'Embrun, Les Orres, Crots, Savines-le-Lac... Et il offre la possibilité pour un hélicoptère de se poser sur le toit », détaille l'élue.

Les locaux actuels destinés à l'habitat

Chantal Eyméoud se montre également rassurée du fait du maintien de tous les services : les urgences 24h/24, 7 jours/7, la radiologie, les courts, moyens et longs séjours, la poursuite des permanences de spécialistes... « Nous militons pour qu'un scanner neuf vienne compléter les équipements et pour le développement du numérique dans le cadre de la télémédecine ».

Coût de l'opération : entre 17 et 20 M€, financée sur les fonds propres de l'hôpital d'Embrun avec un recours à l'emprunt et les fonds de l'Etat par le biais de l'ARS. La nouvelle structure pourrait ouvrir d'ici quatre ans. « Ça va aller vite car l'ARS a débloqué 3,5 M€ de ligne budgétaire pour réaliser les études. C'est parti ! », se félicite Chantal Eyméoud.

Quid des locaux actuels ? Le centre hospitalier, propriétaire de ses murs, aurait déjà noué des contacts en vue de les vendre. Ils devraient ainsi être transformés en logements et en résidence pour personnes âgées. « Le site est bien placé, calme, jouit d'une vue magnifique, d'espaces verts et d'une grande cour intérieure. Les bâtiments offrent de jolies perspectives d'un point de vue architectural. Ce projet va dans le sens de la redensification du centre ancien où la demande de logements est supérieure à l'offre », souligne Chantal Eyméoud.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?