Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Un nouvel abattoir à Gap en 2022

Hautes-Alpes Publié le - - Urbanisme

Un nouvel abattoir à Gap en 2022
M.-F. Sarrazin - Le projet de nouvel abattoir intégrera le bâtiment de l'ancienne laiterie.

La Ville de Gap s'apprête à lancer une procédure de négociation en vue de la construction d'un nouvel abattoir sur la zone du Pré du Moulin, l'actuel étant devenu obsolète. Montant de l'enveloppe prévisionnelle : 7,2 M€ HT.

D'ici 2022, un nouvel abattoir municipal devrait voir le jour à Gap, dans la zone du Pré du Moulin à côté de l'actuel abattoir. Cet équipement, datant de 1986, est géré par la Sica d'abattage du Bétail Alpin (Sicaba) jusqu'en septembre 2025 dans le cadre d'une délégation de service public. Il ne répond plus aux normes et aux exigences réglementaires en matière de sécurité sanitaire, d'environnement, de conditions de travail et de protection animale et présente une trop faible capacité d'abattage (3000 tonnes par an). Or, le site enregistre une croissance d'activité depuis sept ans.

Un audit a démontré qu'il était préférable de construire un nouvel équipement plutôt que de mettre aux normes et d'agrandir la structure actuelle. Il sera érigé à proximité immédiate de la station d'épuration sur un terrain de 14 168 m². Le bâtiment de l'ancienne laiterie situé sur cette parcelle sera intégré au projet. La voirie de circulation de la station d'épuration et du nouvel abattoir sera repensée.

Début des travaux en septembre 2021

Le programme prévoit la construction d'un abattoir municipal multi-espèces d'une capacité de 4000 tonnes par an, mais pas seulement. Figureront également une unité privative de 800 m² environ dédiée au groupement d'éleveurs de porcs haut-alpins Le Montagnard des Alpes, une unité de découpe-conditionnement polyvalente non affectée (pour les circuits courts) de 400 m² environ et un emplacement de 230 m² pour la construction ultérieure d'une unité d'abattage de volailles.

Le futur abattoir, d'une surface de 2 502 m², accueillera les espaces de stabulation (630 m²), les locaux réfrigérés (515 m²), les locaux de travail (807 m²), techniques (244 m²), les bureaux (203 m²) et des surfaces hors bâtiment (103 m²). Il permettra l'abattage annuel de 896 tonnes de gros bovins, 143 tonnes de veaux, 270 tonnes d'ovins-caprins et 2 720 tonnes de porcs.

Une procédure avec négociation devrait être lancée ces jours prochains en vue de conclure un marché de travaux de conception-réalisation, au regard du contexte technique délicat. L'équipe sélectionnée devra se charger des études, de la réalisation et du suivi des travaux de construction de ce pôle viande et de la remise à niveau des locaux de l'ancienne laiterie.

Les travaux devraient commencer en septembre 2021 pour une durée d'un an. L'enveloppe prévisionnelle dédiée à l'opération se monte à 7,2 M€ HT dont 1,7 M€ HT pour l'équipement de production.




M.-F. Sarrazin
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer