AccueilBTPUn isolant qui cartonne !

MATERIAU Un isolant qui cartonne !

Comme le papier, le carton est constitué majoritairement de fibre de cellulose. Son invention remonte à 1751, mais c'est en 1871 que le carton ondulé tel qu'on le connaît aujourd'hui comme emballage est inventé.
Un isolant qui cartonne !
Maxime Moncelet - Rénovation complète d'un mas en pierre calcaire par l'intérieur en projeté humide à Grans dans les Bouches-du-Rhône.

BTP Publié le ,

Le carton est fabriqué à partir de fibres de cellulose issues à 80 % du recyclage. Et en France, son taux de recyclage a atteint 93 % en 2017 ! Avec l'explosion des livraisons à domicile et du commerce, le gisement de carton augmente fortement. C'est sur ce constat qu'une entreprise française, Novidem, a développé un isolant à base de fibres de carton, une première en Europe !

A l'image de la ouate de cellulose, il peut être mis en œuvre en vrac (soufflage ou insufflation) ou en projection humide. Comme les autres biosourcés, il bénéficie d'un bon coefficient lambda (0,041 à 0,0044), mais surtout d'un excellent déphasage. Ce matériau dispose d'un avis technique et d'un certificat Acermi (Association pour la certification des matériaux isolants). Autres arguments en sa faveur, le carton n'est pas blanchi et comporte très peu de résidus d'encre et aucun plastique. A noter : un projet équivalent porté par l'entreprise Isowat est actuellement en cours de développement dans les Bouches-du-Rhône. La start-up, accompagnée par l'accélérateur Incoplex Green Sud, effectuera des essais industriels en 2020.

La ouate de carton, championne de l'économie circulaire, offre ainsi une troisième vie à la cellulose ! Un argument qui emballe, au moment où la question de la séquestration carbone devient cruciale.

Maxime Moncelet​, maître d'œuvre, ingénieur EBE (Environnement, bâtiment, énergie)

TPBM : Quelles sont les atouts de la ouate de carton dans la construction ?
Maxime Moncelet : La ouate de carton est une excellente alternative biosourcée aux isolants traditionnels comme la laine de verre ou la laine de roche. Sa forte valeur ajoutée environnementale en fait un matériau utilisé aussi bien dans le neuf que la réhabilitation. Il offre aux lieux une qualité de vie plus saine tout en apportant d'excellentes valeurs de résistances thermiques, chères aux ingénieurs thermiciens.

Comment l'utilisez-vous dans vos projets ?
Spécialisé dans les réhabilitations compliquées, je projette la ouate de carton par voie sèche ou humide sur les murs porteurs, comme on peut en trouver dans les anciens mas des Alpilles. Une membrane d'étanchéité à l'air et à l'eau complète le dispositif, permettant d'optimiser le taux d'humidité. Cela donne un équilibre intéressant en confort d'hiver et d'été, tout en assurant une ventilation suffisante des murs et en évitant des problèmes de condensation intérieure. J'ai choisi la voie humide pour le petit château que je restaure sur Grans, à côté de Salon-de-Provence.

Propos recueillis par Isabelle Cambos

L'agenda

  • Commission BDM - 5 mars - Vitrolles.
  • Formation « Construire en terre » - 21 avril - Marseille.

Plus d'informations :
www.novidem.fr
www.isowat.fr
www.eco-logis.com/fibre-carton

Bâtiments Durables Méditerranéens
32 rue de Crimée, Le Phocéen, bâtiment C, Marseille 13003
www.envirobatbdm.eu
contact@envirobatbdm.eu ou 04.95.04.30.44
Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?