AccueilUrbanismeUn complexe aqualudique à Sisteron à l'horizon 2021

Un complexe aqualudique à Sisteron à l'horizon 2021

Dans quelques mois la communauté de communes du Sisteronais Buëch lancera un concours de maîtrise d'œuvre pour la création d'un complexe aqualudique estimé à 5,5 M€. Un nouvel équipement qui devrait sortir de terre dans le parc d'activité Val de Durance à Sisteron à l'horizon 2021.
Un complexe aqualudique à Sisteron à l'horizon 2021
D.R. - La construction du nouvel équipement devrait débuter en 2021.

UrbanismeAlpes-de-Haute-Provence Publié le ,

S'il reste encore plusieurs inconnues concernant les détails du projet de construction, la communauté de communes du Sisteronais Buëch (CCSB) a déjà acté le principe de la construction d'un vaste complexe aqualudique à Sisteron dans le parc d'activité Val de Durance, à la sortie de la ville direction Gap (coût estimé : 5,5 M€). L'idée avait germé en mairie de Sisteron suite à l'incendie de la piscine municipale en août 2017 mais très vite la portée intercommunautaire du projet a amené la CCSB à se positionner.

L'intercommunalité envisage la création d'un équipement de 2 000 m2 qui se veut exemplaire sur le plan environnemental, que ce soit sur l'énergie, les matériaux, la santé publique ou le bien-être. L'impact environnemental et sanitaire devra être limité. Elle détaille :

« La principale innovation souhaitée porte sur le système de traitement de l'eau, qui devrait permettre de s'affranchir du système traditionnel de traitement par le chlore et donc d'éviter les chloramines et par conséquent le traitement de l'air. Cette solution beaucoup plus écologique entraînerait une réelle diminution des coûts d'exploitation. La qualité de l'eau serait celle d'un lac de montagne et la qualité de l'air permettrait d'envisager de nouvelles activités à l'intérieur du complexe. »

Recettes supplémentaires

Sur le papier, « le souhait est d'offrir un espace de natation, permettant la nage sportive et l'apprentissage de la natation, notamment pour les scolaires, un espace de baignade ludique avec des jeux d'eau, des cascades et des pentagliss mais aussi un espace bien-être avec un jacuzzi, un sauna et un hammam. ».

D'autre part la nouvelle structure devrait proposer des espaces de coworking, d'accueil des jeunes enfants et de restauration. Une méthode originale choisie par la collectivité pour éviter la concurrence avec les complexes aqualudiques environnants et pour se démarquer : « Les coûts d'exploitation devront être réduits et compensés par des recettes supplémentaires issues de services nouveaux comme la location des espaces coworking et plus particulièrement en direction des professions de la santé avec du sport sur ordonnance, mais aussi via la création d'événements et d'animations. » Pour l'heure, il est envisagé une fréquentation d'environ 70 000 entrées par an.

2020 sera consacrée à la finalisation des études et à la passation des marchés. La construction devrait débuter en 2021.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?