Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Cannes TP Spada, Negri, Razel Bec et Campenon Bernard vont piloter le renforcement de la digue du port

le - - Urbanisme

TP Spada, Negri, Razel Bec et Campenon Bernard vont piloter le renforcement de la digue du port
D.R. - Les travaux se dérouleront entre octobre 2018 et avril 2021, sur trois périodes d'environ sept mois.

Le groupement associant TP Spada, Negri, Razel Bec et Campenon Bernard va réaliser les travaux de confortement de la digue qui protège le vieux port de Cannes. Un projet de 21,3 M€ HT.

Le groupement associant les entreprises TP Spada (Cagnes-sur-Mer), Jean Negri & Fils (Fos-sur-Mer), Razel Bec (Carros), et Campenon Bernard TP Côte d'Azur (Carros) va piloter les travaux de confortement des digues Laubeuf et du Large qui protègent le vieux port de Cannes. Lauréates du marché de maîtrise d'œuvre lancé par la CCI Nice-Côte d'Azur, pour un montant de 21,362 millions d'euros HT, les entreprises vont procéder au redimensionnement des différentes sections de la digue qui jouxte le parking du port (le musoir et l'hélistation sur 155 mètres linéaires (ml), l'épi ouest et son musoir sur 80 ml, la digue Laubeuf sur 190 ml et la digue du Large sur 210 ml).

Résistance aux coups de mer

Le projet conçu par l'architecte-paysagiste Jean-Louis Durochat (Le Cannet) impliquera par ailleurs la reprise des fondations de l'ouvrage actuel avec le remplacement des enrochements naturels par une carapace constituée essentiellement de blocs artificiels en béton, de type « Accropode II » de 4m3, beaucoup plus résistants aux coups de mer. Dernière pièce de cette barrière anti-houle : la création d'un mur « chasse-mer », ouvrage destiné à protéger le parking et le port des inondations par submersion lors des forts coups de tabac. Enfin, la ville profitera de la création de ce mur de protection pour aménager une promenade panoramique sur sa partie supérieure.

Les travaux se dérouleront sur trois périodes d'environ sept mois entre octobre 2018 et avril 2021, avec des césures durant les saisons estivale et festivalière.

La digue vue de haut. (Crédit : D.R.)




William Allaire
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer