Fermer la publicité

Tourisme : Serre Chevalier réfléchit à l'après et prépare l'été

Hautes-Alpes le - - Territoires

Tourisme : Serre Chevalier réfléchit à l'après et prépare l'été
F. Delmonte - Les touristes viendront-ils cet été dans la vallée de la Guisane se demandent les acteurs locaux.

Serre Chevalier veut réunir les acteurs du tourisme et de l'économie de la vallée de la Guisane afin de réfléchir à « l'après », afin d'accompagner la reprise et imaginer un plan pour cet été.

Les touristes, et avec eux la reprise de l'activité économique, seront-ils au rendez-vous cet été dans la vallée de la Guisane ? Alors que Serre Chevalier a fermé prématurément ses portes le 15 mars, les acteurs du tourisme, qui s'attendent à « un contexte particulièrement concurrentiel au sortir du confinement », prennent les devants.

L'office de tourisme de la station de ski va solliciter l'ensemble des acteurs de la vallée afin de mettre en place un plan de relance basé sur quelques principes : « faire preuve d'originalité », « garder le contact » et mettre en avant les fêtes de village.

#nosretrouvailles

Pour cela, « nous nous préparons pour disposer d'une stratégie et d'un concept de communication opérationnel et créatif #nosretrouvailles », dévoile l'office de tourisme. « L'objectif étant de cibler une clientèle française, de l'inciter à venir sur le territoire pour des retrouvailles après confinement : entre amis, en famille et avec les acteurs locaux. Cette campagne de communication sera déclinée par thèmes d'activités que les acteurs du territoire pourront décliner avec leurs propres contacts. »

Une étude marketing va être réalisée avec le cabinet G2A pour connaître « les intentions de départs des clients de Serre Chevalier à l'été 2020 et l'hiver 2021 » afin d'« évaluer les impacts de la crise sanitaire du Covid-19 sur la destination ». Cette enquête s'effectuera en ligne sur un échantillon de 1 000 personnes. « Nous souhaitons associer les acteurs socio-professionnels du territoire à cette démarche », annonce l'office de tourisme.

Pas de dumping des prix

Autre mobilisation à gérer, celle de la commercialisation des séjours : annulations, remboursements, tarifs… L'office ne souhaite pas de « pratique du dumping de prix car [il] souhait[e] maintenir le prix du marché, d'autant que, baisser le prix ne rassure pas plus sur les préoccupations sanitaires et le besoin de sécurité ».

Enfin, la partie animation reste importante. Un accent supplémentaire sera fait autour des fêtes de village pour recréer du lien. Une belle idée après une période où chacun est resté chez soi…




Frédéric DELMONTE
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer