AccueilUrbanismeToulon : tout le monde sur le(s) pont(s) de l’A57

Toulon : tout le monde sur le(s) pont(s) de l’A57

Les ouvrages suspendus sont en première ligne de l’immense chantier de l’élargissement à deux fois trois voies de l’A57, à l’Est de Toulon. Des avancées majeures se sont déroulées en la matière cet été.
Nombre de contraintes sont à maîtriser dans le secteur de La Palasse La Barentine.
Elite Drone - Nombre de contraintes sont à maîtriser dans le secteur de La Palasse La Barentine.

UrbanismeVar Publié le ,

A défaut d’être spectaculaires visuellement et esthétiquement comme certaines réalisations célèbres, les ponts et passerelles du chantier de l’A57 sont de véritables prouesses techniques. Ils constituent des éléments essentiels de cet ouvrage colossal d’Escota Vinci Autoroutes réalisé par NGE et ses filiales, s’agissant d’un élargissement à deux fois trois voies à l’Est de Toulon dont la mise en service est attendue pour début 2025.

Toulon : « L’élargissement de l’A57 est une première du genre ! »

Directrice opérationnelle adjointe au sein de la maîtrise d’ouvrage, Mathilde Froment conduit leur réalisation avec efficacité et méthodologie. « Chaque échangeur est particulier, dans l’intention d’augmenter les possibilités de circulation. Celui des Fourches est un des plus avancés, permettant de doubler la capacité de la voie au dessus de l’autoroute. Il s’agit de bâtir un ouvrage neuf en parallèle de celui existant qui sera ensuite détruit puis reconstruit. Il y aura donc deux ponts », explique-t-elle. Le nouveau avait notamment fait l’objet de l’édification d’une pile centrale à l’été 2021, puis d’appuis d’extrémité et d’un bassin en dessous. En août, l’enjeu était d’acheminer une vingtaine de poutres du futur tablier, avant ferraillage et coulage du béton durant ce mois de septembre. Une opération très spectaculaire d’acheminement de poutres de 41 mètres de long sur les deux fois trois voies de l’autoroute, assemblées sur place. La bascule de circulation vers le nouveau pont se fera en fin d’année, tandis que la démolition du vieux pont interviendra début 2023 pour une reconstruction qui devrait durer 18 mois (livraison prévue mi-2024). « Nous avons besoin des deux pour fluidifier le trafic. En complément des échangeurs, les ponts servent à faciliter les liaisons directes en entrées et sorties de villes », précise Mathilde Froment.

Au cœur du projet

Egalement massifs, les ouvrages en cours des voies ferrées et du TCSP au dessus de la rue Blondel, dans le secteur de l’hôpital Sainte-Musse.

« Nous sommes dans le nœud, voire le cœur du projet, contraints par nombre d’habitations alentours dans ce secteur urbain, par le chantier conjoint de la halte ferroviaire sur laquelle passe l’autoroute et par le futur transport en commun en site propre. »

Au programme, la démolition de l’ouvrage SNCF pour le reconstruire à neuf avec un gabarit plus grand, ainsi que l’élargissement de la voie Blondel. Au regard des échanges existants et afin de ne pas altérer le nombre de voies de circulation, la stratégie consiste à fonctionner par demi-ouvrages et ponts provisoires, en partie Sud puis Nord. Le basculement devant intervenir fin septembre/début octobre. C’est dans cette zone à proximité de l’échangeur de La Palasse que seront réalisés de façon innovante les deux arrêts de bus sur l’autoroute, avec rampes d’accès. Des travaux complexes mais savamment pensés, histoire de simplifier la vie de tout le monde durant le chantier et surtout après.

Toulon Provence Méditerranée : deux TCSP sinon rien

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 28 septembre 2022

Journal du28 septembre 2022

Journal du 21 septembre 2022

Journal du21 septembre 2022

Journal du 14 septembre 2022

Journal du14 septembre 2022

Journal du 07 septembre 2022

Journal du07 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?