AccueilUrbanismeToulon Provence Méditerranée : le BHNS en bonne voie

Toulon Provence Méditerranée : le BHNS en bonne voie

L’annonce gouvernementale d’une aide de 40 millions d’euros accordée à la Métropole Toulon Provence Méditerranée en soutien de son projet de Bus à haut niveau de service (BHNS) arrive à point nommé.
Toulon Provence Méditerranée : le BHNS en bonne voie
La mise en service globale de ce BHNS est programmée pour décembre 2028.

UrbanismeVar Publié le ,

Le président de la Métropole Toulon Provence Méditerranée et maire de Toulon, Hubert Falco, a tenu à remercier officiellement hier le « Premier Ministre Jean Castex et son gouvernement qui ont suivi et soutenu le dossier de Bus à haut niveau de service métropolitain et qui viennent de nous octroyer une aide conséquente de 40 millions d’euros ». Une très bonne nouvelle et le montant maximum qui était espéré. « Non seulement nous avons été très bien servis, mais c’est aussi la reconnaissance d’un projet auquel nous croyons. Nous sommes mobilisés pour le faire aboutir », explique Valérie Paecht, directrice générale des services de la métropole. La somme allouée est fléchée vers les infrastructures et sera complétée par la Région et le Département du Var, en plus des investissements métropolitains. Lesquelles infrastructures sont évaluées dans cet ambitieux projet à 168 millions d’euros, tandis que les superstructures représentent 84 millions d’euros et le matériel 59 millions d’euros.

L’ensemble dépasse les 300 millions d’euros, avec la maîtrise d’œuvre et les études d’experts. Ces dernières ont été démarrées avant l’été et se poursuivront jusqu’à la fin de l’année. La phase de concertation en enquête publique est attendue pour début 2023 avec une DUP (déclaration d'utilité publique) espérée fin 2023. Les débuts des travaux pourraient débuter dans la foulée, par les 9 km entre la Technopole d’Ollioules et l’Université de Toulon (rond-point Bir Hakeim), sachant que le parcours total mesure 26 km, depuis le site de Bois Sacré à La Seyne jusqu’à la gare de la Pauline à La Garde. La mise en service globale est programmée pour décembre 2028.

Offre moderne

Il s’agit bien d’un TCSP, à savoir un transport en commun en site propre, avec priorité de circulation pour les rames dédiées de 24 mètres dotées d’ouverture sur le côté. En fait, le dossier a évolué en même temps que la législation et la modernité de l’offre en matériel sur le marché. Tous les éléments bloquants depuis près de 20 ans, incluant notamment les recours sur la base de la DUP initiale, mais aussi l’attente de l’autorisation environnementale de la nouvelle Agence de l'innovation pour les transports (créée récemment), compétente sur ce type de dossier, ont permis aux services de la Métropole de se questionner sur les meilleurs choix possibles. Histoire de bonifier l’attente et d’être prêts à démarrer au feu vert.

Conjointement, la collectivité a avancé régulièrement sur le volet transport, sur la rénovation des axes et zones de stationnement périphériques, mais aussi sur le large renouvellement du parc de véhicules du réseau de transports en commun Mistral. La flotte est soignée avec, sur la seule année 2021, quelque 70 millions d’euros investis dans 130 bus. La Métropole revendique l’exemplarité en la matière puisqu’à ce jour 43% des bus sont propres, alors que la loi impose 16%...

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?