AccueilDroit et chiffreToulon : installation du nouveau procureur, Samuel Finielz

Toulon : installation du nouveau procureur, Samuel Finielz

Le nouveau procureur de la République près le tribunal judiciaire de Toulon, Samuel Finielz, a été installé officiellement dans ses fonctions à la faveur d’une audience solennelle vendredi 13 mai.
Toulon : installation du nouveau procureur, Samuel Finielz
O. Réal - Samuel Finielz, nouveau procureur de la République de Toulon.

Droit et chiffreVar Publié le ,

Sylvie Mottes, présidente du tribunal judiciaire de Toulon, et Dominique Mirkovic, procureur adjoint qui a assuré l'intérim depuis le départ en retraite en fin d’année de Bernard Marchal, ont "installé" officiellement dans ses fonctions le 13 mai dernier le nouveau procureur de la République, Samuel Finielz. Arrivé mi-mars en provenance de Basse Terre en Guyane, précédé d’une belle réputation saluée par la présidente et le procureur adjoint, celui-ci semble déjà avoir conquis ses collèges en quelques semaines de travail.

C’est avec enthousiasme que Samuel Finielz a évoqué son arrivée à Toulon, dans cette même salle où il a connu ses premières audiences correctionnelles il y a 25 ans comme jeune auditeur, avant d’être accueilli au cabinet du préfet afin de plancher sur la politique de la ville. Ce serviteur de l’Etat, au riche parcours depuis, a fait l’éloge de la diarchie en tant que garantie de la confiance pour s’inscrire dans une co-direction franche et loyale du tribunal judiciaire de Toulon avec sa présidente Sylvie Mottes, soulignant que « le parquet est le premier rempart de l’indépendance des magistrats du siège… ».

Devoir(s) de justice

« Le juridictionnel est l’essence même de notre métier, j’y suis très attaché », a-t-il également précisé, affirmant par ailleurs son sens du devoir, voire des devoirs. Devoirs d’attention, de simplicité, de fluidité, de proximité et de spécialisation nécessaire pour mieux appréhender tous les problèmes, de temporalité aussi pour rendre la justice dans des temps adaptés, tels sont les maîtres mots du nouveau contrat organisationnel qu’il veut mettre en place avec toute la communauté judiciaire.

Tribunal judiciaire de Toulon : « Réduire les délais est une exigence majeure »

Luttes contre les trafics de stupéfiants, contre la délinquance, la radicalisation, les violences faites aux femmes qui ont explosé, mais aussi simplification des procédures, recherche d’alternatives à la prison en raison de la surpopulation carcérale… les chantiers ne manquent pas. « Vous pouvez compter sur l’amélioration de nos conditions de travail », a ajouté en outre Samuel Finielz, comme une autre expression du devoir qu’il revendique. Il devrait être, à ce propos, le procureur qui installera ladite communauté dans la future cité judiciaire qui doit sortir de terre d’ici fin 2026 après des décennies d’attente. Il s’agit de donner un cadre de justice digne de ce nom à la 20e juridiction française (couvrant 580 000 habitants et 34 communes), jusqu’à présent éparpillée sur trois sites, manquant cruellement d’espace et de moyens, dont les conditions dégradées ont atteint leurs limites. Le déménagement du palais de justice actuel, site principal, dans des locaux provisoires, est prévu pour la fin de l’année prochaine.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 29 juin 2022

Journal du29 juin 2022

Journal du 22 juin 2022

Journal du22 juin 2022

Journal du 15 juin 2022

Journal du15 juin 2022

Journal du 08 juin 2022

Journal du08 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?