Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Infographie Systra et Si-Lex sur les rails des études de la LNPCA

Publié le - - Urbanisme

Systra et Si-Lex sur les rails des études de la LNPCA
SNCF - Les différents chantiers représentent un montant d'investissement estimé de 3,76 milliards d'euros.

Les sociétés Systra (Paris) et Si-Lex (Lyon) vont épauler SNCF Réseau dans la mise en oeuvre du projet de ligne nouvelle Provence-Côte d'Azur (LNPCA). Les deux opérateurs vont notamment piloter les études techniques et socio-économiques préalables à la réalisation de ce chantier pharaonique.

SNCF Réseau vient de confier à la société Systra (Paris) et à l'agence Si-Lex & Associés (Lyon) deux missions d'assistance à maîtrise d'ouvrage relatives au projet de ligne nouvelle Provence-Côte d'Azur (LNPCA).

Systra va réaliser les différents bilans socio-économiques du projet (montant du marché : 300 K€ HT). Le groupe d'ingénierie (filiale de la SNCF et de la RATP) va notamment passer au crible l'impact des opérations composant les deux premières phases du projet telles que définies par la comité d'orientation des infrastructures en février 2018, à savoir le traitement des nœuds ferroviaires marseillais et niçois ainsi que la création d'une gare nouvelle à Toulon.

A Marseille, le projet porte notamment sur l'amélioration du fonctionnement du faisceau des voies de la gare Saint-Charles et la diamétralisation* de la gare par la réalisation d'une gare souterraine nouvelle.

A Nice, l'opération repose en particulier sur une amélioration du fonctionnement de la liaison Nice-Cannes (pour passer à 8 trains/heure) avec la création d'une ligne nouvelle desservant Sophia Antipolis (boucle azuréenne) et la réalisation d'un pôle d'échange multimodal (PEM) dans le secteur de l'aéroport international en synergie avec le développement de l'urbanisation sur le territoire de l'opération d'intérêt national (OIN) de la Plaine du Var.

Enfin, à Toulon, il s'agit essentiellement de l'aménagement de la gare de la Pauline à l'Est de la rade et de la dénivellation de la bifurcation vers Hyères.

Ces différents chantiers représentent un montant d'investissement estimé de 3,76 milliards d'euros.

A partir de la situation existante, Systra devra également esquisser différentes projections de calendrier en proposant un échéancier de mise en service partielle et d'offres de service intermédiaire et définitive.

La société Si-Lex & Associés de son côté va épauler la SNCF dans la conduite d'opération de la LNPCA (montant du marché : 80.000 euros HT). Une mission scindée en deux volets : d'une part, l'assistance au pilotage des études (suivi administratif et financier, rédaction du cahier des clauses techniques particulières « CCTP » et assistance de la mission LNPCA pour la planification et le pilotage), et d'autres part, le conseil sur la stratégie d'opération et la conception des marchés maîtrise d'oeuvre.

Un chantier à plusieurs échéances

Cliquez sur les + pour afficher les détails

* La diamétralisation consiste à rendre traversante pour les trains qui y arrivent une gare qui fonctionne aujourd'hui en cul-de-sac où pour repartir les trains doivent faire « marche arrière ».




William Allaire
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer