AccueilUrbanismeSorgues : le château de Gentilly remis à neuf

Sorgues : le château de Gentilly remis à neuf

La Ville de Sorgues vient d’investir plus de 2 M€ pour rénover ce bâtiment du XIVe siècle en centre de formation. Il sera occupé dès la rentrée par le Centre national de la fonction publique territoriale.
Sorgues : le château de Gentilly remis à neuf
Mairie de Sorgues - Le château de Gentilly offre au CNFPT six salles de cours, une salle de conférence de 100 m2, une salle de visioconférence, six bureaux et une salle de détente.

UrbanismeVaucluse Publié le ,

Cet été, les équipes du Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT), quitteront les 480 m2 de leurs locaux du centre de Sorgues pour intégrer le château de Gentilly. Cet édifice qui date du XIVe siècle, vient entièrement d’être remis à neuf.

Sorgues : le château Gentilly va accueillir un centre de formation des fonctionnaires territoriaux

A l’origine couvent des Célestins, le bâtiment a connu dès 1562 avec les guerres de Religion plusieurs phases de restauration et de dégradations. « La ville, propriétaire du bâtiment, a investi 2,12 M€, explique Thierry Lagneau, maire de Sorgues. Le CNFPT disposera d’un espace entièrement rénové. Nous conservons également deux salles de réception pour l’accueil de réunions d’associations et des mariages, avec des accès différenciés. » Les loyers couvriront sur 15 ans les frais de remise en état. « Ce montage nous a permis de restaurer un bâtiment emblématique de la ville et d’accueillir une activité valorisante pour la commune », poursuit l'édile. 

Un centre de formation moderne

Le château de Gentilly offre au CNFPT - qui développe des formations pour les personnels des collectivités territoriale du Vaucluse, du nord des Bouches-du-Rhône et de l’est du Gard - six salles de cours, une salle de conférence de 100 m2, une salle de visioconférence, six bureaux et une salle de détente. Cet espace dispose également de deux parkings gratuits, celui du centre administratif et celui de la salle des fêtes. La ville va s’attaquer maintenant à l’amélioration paysagère du parc.

La résidence de l’Etoile, également propriété de la commune, que quitte le centre de formation, sera investie dès la rentrée par l’Institut des métiers de la communication audiovisuelle (IMCA), jusqu’alors basé à Avignon. « Lui aussi paiera un loyer à la municipalité », reprend Thierry Lagneau. Ces équipements ne sont distants que de 300 mètres de la gare Sorgues-Châteauneuf-du-Pape et participent ainsi à l’animation du centre-ville.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?