Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Sorgues : la nouvelle unité de pompage de La Jouve inaugurée

le - - Economie

Sorgues : la nouvelle unité de pompage de La Jouve inaugurée
A. Ricci - De gauche à droite, André Aiello, vice-président du syndicat Rhône Ventoux, Hervé Madiec, directeur régional Suez Eau, Jérôme Bouletin, président du syndicat Rhône Ventoux, Philippe Maillard, directeur général adjoint Suez France, Julien Nialon, directeur de l'agence Vaucluse Suez Eau.

L'usine d'eau potable de La Jouve (Sorgues) se modernise. Suez a construit, pour le compte du syndicat Rhône Ventoux, une nouvelle unité de pompage baptisée Hélen Adam. Elle fonctionne depuis quelques semaines. La bascule définitive devrait intervenir fin septembre.

155 000 habitants… C'est le nombre d'habitants qui peut être alimenté par la nouvelle unité de pompage. Elle produit 47 650 m3/jour, au lieu de 30 000 actuellement.

80 % de la production du syndicat Rhône Ventoux provient de la nappe alluviale du Rhône et de ses trois champs captant (deux sur la rive droite : L'Ile de la Barthelasse et L'Ile de la Motte ; un sur la rive gauche : La Jouve). Les eaux pompées sont ensuite acheminées jusqu'à l'usine de production d'eau potable de la Jouve. L'eau potable est ensuite stockée au réservoir la Montagne à Sorgues (10 000 m3), au réservoir de la Gardy à Carpentras (12 000 m3) et au réservoir de la Chapelle à Vedène (5 000 m3).

18 mois de travaux

1 200 m3 de béton, 90 tonnes d'acier, 300 m2 de bardages et terrasses en bois, 2 000 mètres linéaires de ventelles en lames de bois, 3 000 m3 de terrassement, 25 000 heures de production, le chantier a duré 18 mois. Coût total des travaux : 5,7 millions d'euros HT. « Pour le syndicat, c'est le premier gros chantier concessif et c'est un véritable succès », affirme Jérôme Bouletin, président du syndicat Rhône Ventoux. La conception, le financement et la réalisation ont été confiés à Suez dans le cadre de l'appel d'offres DSP* de 2013.


Lire aussi : Une cure de Jouve(nce) pour l'usine d'eau potable


12 pompes

Cette nouvelle unité ressemble à un vaste ovale de plus de 600 m2 avec un habillage en bois. Au niveau 0, se trouve le pompage : deux bâches de 325 m3, quatre pompes pour alimenter le réservoir de la Gardy à Carpentras, trois pour alimenter le réservoir de la Montagne à Sorgues, trois autres pour alimenter le réservoir de la Chapelle à Vedène et deux pompes de secours pour l'interconnexion avec le Grand Avignon. Au premier niveau, c'est l'étage de la puissance avec quatre ballons de protection anti-bélier pour la pression de l'eau dans les réseaux, deux transformateurs haute tension de 1 500 kwatts chacun et un local électrique. Au niveau 2, se situe la supervision avec une salle de contrôle et une salle de réunion.

Deux pompes de secours sont donc dédiées pour l'interconnexion avec le Grand Avignon. « C'est important que les maîtres d'ouvrage puissent se secourir. Le fait que le délégataire soit le même facilite la prise de décision », souligne Philippe Maillard, directeur général adjoint Suez France. Car c'est bien Suez qui devrait remporter la DSP eau potable du Grand Avignon. Veolia devrait gagner le marché de l'assainissement.

* Délégation de service public




Alain Ricci
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer