Fermer la publicité

Sophia Antipolis : une Semop en préparation pour le futur Pôle de l'Innovation

Alpes-Maritimes le - - Urbanisme

Sophia Antipolis : une Semop en préparation pour le futur Pôle de l'Innovation
Google Maps - Ce Pôle de l'Innovation sera implanté dans la zone de Saint-Philippe, à proximité du Campus Sophia Tech.

L'appel à candidatures pour désigner le futur actionnaire privé qui réalisera et exploitera cet équipement public inédit sera lancé début 2021.

La communauté d'agglomération Sophia Antipolis (Casa) va recourir à un nouvel outil de l'économie mixte avec la mise en œuvre d'une Semop (Société d'économie mixte à opération unique) pour créer et exploiter son futur Pôle de l'Innovation. Ce type d'entreprise publique locale, dont une trentaine seulement a vu le jour sur le territoire national (principalement dans les domaines de l'eau, de l'assainissement, de l'énergie puis de l'aménagement), va ici être dédié à la réalisation, l'animation et l'exploitation d'un équipement public inédit.

Ce pôle doit en effet être une vitrine de l'innovation dans la technopole avec des espaces pour l'incubation et le développement des start-up, le travail collaboratif, l'organisation d'événements, l'accueil de démonstrateurs, etc. Les domaines concernés sont ceux de l'ADN de Sophia (les nouvelles technologies, le numérique) mais également ceux où la technopole est en train de se positionner (l'intelligence artificielle notamment avec le label 3IA décroché en 2019). Ce pôle est prévu sur environ 10 000 m2.

Un groupement retenu en 2022

Il sera structuré en espaces de formation et de travail ouverts et modulables, comportera un auditorium, des lieux d'accueil du public, la Maison de l'Intelligence artificielle du conseil départemental des Alpes-Maritimes, des bureaux pour la Casa, etc. Un des enjeux majeurs sera l'animation et la valorisation de cet équipement pour favoriser les synergies entre les acteurs et l'émergence de projets collaboratifs. « Nous avons passé en revue l'ensemble des montages possibles et la Semop nous est apparue comme l'outil le plus approprié avec un opérateur privé co-actionnaire, véritable partenaire à long terme de l'opération. C'est un gage de l'implication du privé dans celle-ci », explique Alexandre Follot, le directeur général adjoint de la Casa.

Le montage en Semop prévoit en effet que la collectivité locale désigne, après appels d'offres, un actionnaire qui sera chargé, au travers d'un contrat de concession, de porter la totalité des missions (conception, réalisation, exploitation technique et commerciale, animation du lieu, maintenance du bâtiment) liées à ce projet pendant la durée de vie de la Semop. Ce partenaire privé est rémunéré par le marché et les dividendes versés par la Semop. Après avoir lancé un marché d'assistance à maîtrise d'ouvrage, la Casa prévoit début 2021 un appel à candidatures pour désigner, courant 2022, le groupement avec lequel sera constitué la Semop.

Entre 25 et 30 millions d'euros d'investissements

« Nous prévoyons un montage de longue durée, 30 ans, avec un actionnariat où le public sera majoritaire pour garder le cap d'un projet à long terme, comportant des enjeux de service public », précise Alexandre Follot. L'investissement pour réaliser ce pôle est évalué entre 25 et 30 millions d'euros avec un financement assuré par la Casa et avec des participations de la Région et du Symisa, le syndicat mixte de Sophia Antipolis.

(Crédit : Communauté d'agglomération Sophia Antipolis)

L'idée initiale de l'implanter dans la zone du Fugueiret, à Valbonne, une des dernières réserves foncières de Sophia, en le couplant à un nouveau siège de la communauté d'agglomération, a été abandonnée. Pour ne pas consommer de nouveaux espaces naturels, la Casa a choisi la zone déjà aménagée de Saint-Philippe à Biot avec un foncier public à proximité du campus Sophia Tech et de l'Inria. Le pôle sera de plus directement desservi par le BHNS. Au cœur de cette zone mêlant enseignement et recherche, l'équipement devrait être sorti de terre fin 2024, après un permis déposé en 2022 et des travaux lancés mi-2023.




Rémy Mario
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer