Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Sophia Antipolis : le bus-tram en service en fin d'année

le - - Urbanisme

Sophia Antipolis : le bus-tram en service en fin d'année
Communauté d'agglomération Sophia Antipolis - Le bus-tram Route de Grasse, une section qui fait partie des prochains travaux à réaliser.

Très attendu après plusieurs années de travaux, il fonctionnera dans une première phase sur 40% de voies en site en propre. Keolis, qui vient de gagner l'exploitation du réseau Envibus, construira un nouveau centre de maintenance sur le site des Trois Moulins.

Alors qu'elle célèbre ce 13 juin le 50e anniversaire de la création de Sophia Antipolis, la communauté d'agglomération Sophia Antipolis (Casa) s'apprête à mettre en service, en fin d'année, le bus-tram Antibes-Sophia, un des projets phare du plan d'aménagement Sophia 2030. Très attendu pour faciliter l'accès à la technopole et sortir enfin du tout-automobile, il va circuler sur une dizaine de kilomètres, « de la place de-Gaulle d'Antibes à la gare routière de Valbonne Sophia Antipolis sur les sections de voies dédiées qui ont été réalisées », explique le président de la Casa, Jean Leonetti.

En fin d'année, ces voies en site propre représenteront 40% du tracé d'une infrastructure dont le début des travaux remonte à 2014. Comme tout nouveau moyen de transport collectif créé pour partie en milieu urbain et sur une voirie partagée, le chantier s'est révélé particulièrement contraint et complexe : il a fallu franchir le nœud routier et autoroutier du secteur des Trois Moulins, réaliser un ouvrage d'art de 70 mètres pour franchir la Valmasque avec des mesures de compensation écologique, renouveler les canalisations souterraines lors des travaux de la plateforme, créer de nouveaux aménagements (plantations, voies piétonnes et cyclables), etc.

Pas d'expropriation pour le foncier

Le projet a également été marqué par un changement de maîtrise d'oeuvre en cours d'opération, passée d'Artélia à Egis Villes et transports. Actuellement, s'achèvent les travaux sur les secteurs au nord de l'autoroute A8 ainsi que Saint Claude et Sarrazine. Le choix de l'agglomération a aussi été de réaliser un projet le moins « traumatisant » possible pour les riverains, touchés par les acquisitions foncières. « Jusqu'à ce jour, 100% du foncier a été acquis à l'amiable », soulignent les responsables du bus-tram à la Casa. Un choix qui a nécessité, en phase d'étude, un examen très fin des aménagements à réaliser, propriété par propriété, pour optimiser les besoins d'acquisition foncière.

Pour le matériel roulant qui va rejoindre le réseau Envibus de l'agglomération, ce sera des bus à gaz articulés de nouvelle génération, de 18 mètres de long et pouvant embarquer 120 personnes. Ils seront fournis à l'automne par Iveco. Ce bus-tram va également nécessiter la construction d'un nouveau dépôt / centre de maintenance aux Trois Moulins. C'est Keolis, dans le cadre d'un marché global de performance, comportant l'exploitation de la totalité réseau Envibus et le nouveau dépôt en conception- réalisation qu'il vient de remporter, qui sera en charge de cette opération.

Nouvelle phase de travaux en 2020

La suite des travaux, prévue en trois nouvelles phases, va concerner la partie la plus urbaine du tracé dans l'hypercentre, la section Route de Grasse et la branche en direction des Clausonnes. Une nouvelle enquête parcellaire est prévue à l'automne 2019 ainsi que des appels d'offres pour poursuivre la création d'un site propre pour ce bus-tram. Cette nouvelle phase de travaux est prévue en septembre 2020 sur la Route de Grasse puis se poursuivra sur les autres secteurs.

La procédure d'allotissement en lots séparés et par sections permet à ce maître d'ouvrage de faire appel à plusieurs entreprises ou groupements différents en fonction des plans de charge de ces entreprises. Les possibilités de réemploi de matériaux extraits sur d'autres chantiers sont également prises en compte dans l'attribution des chantiers. L'objectif pour la Casa est d'atteindre, fin 2023 un temps de parcours de 19 minutes entre le pôle d'échanges d'Antibes et le campus Sophia Tech, grâce au bus-tram. Le coût prévu est de 130 millions d'euros HT, acquisitions foncières comprises.




Rémy Mario
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer