Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Six semaines de travaux pour réparer le pont d'Avignon

le - - Urbanisme

Six semaines de travaux pour réparer le pont d'Avignon
N. Real - Le Pont d'Avignon, endommagé par un camion, doit subir plusieurs semaines de restauration.

Non, il ne s'agit pas de finir l'édifice médiéval mais bien de remplacer un bloc endommagé par un camion le 19 avril dernier.

C'est un chantier qui intrigue les touristes de passages, imaginant sans doute la restauration de l'édifice du XIIe siècle qui fait la renommée d'Avignon dans le monde entier.

En effet, depuis le 27 mai, un échafaudage mis en œuvre par GBA Béton, étaye la première arche, jusqu'à la clé de voûte, du pont d'Avignon, endommagée par un camion le 19 avril dernier. Les travaux, prévus pour durer au minimum jusqu'au 2 juillet, nécessitent une réduction de la circulation sur deux voies, rendant particulièrement difficile l'accès au centre historique et le tour des remparts.

Il s'agit pour l'entreprise Mariani, spécialiste dans la restauration des monuments historiques, de procéder à la dépose de la pierre partiellement détruite et de faire un diagnostic précis des fractures de pierres. A priori, trois claveaux au minimum sont à changer. Il faudra ensuite en préparer trois nouveaux de 600 kg chacun environ, ajuster et caler les blocs pour un scellement par coulinage. Enfin, le démontage de l'étayage permettra de rendre la circulation sur quatre voies initiales. Des portiques ont été installés en amont du pont d'Avignon pour rappeler le gabarit de l'ouvrage médiéval et éviter ainsi ce type d'accident, dont le coût est estimé à plus de 100 000 € de réparation.




Noëlle REAL
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide