Fermer la publicité

Six millions d'euros pour aménager le col du Lautaret

Hautes-Alpes le - - Urbanisme

Six millions d'euros pour aménager le col du Lautaret
Valentin Pacaut - The Explorers - Trois secteurs du Lautaret sont concernés par ces travaux d'aménagement pour transformer ce lieu de passage en destination touristique.

Le col du Lautaret va faire l'objet de travaux sur trois de ses secteurs dès 2022 pour transformer ce lieu de passage vers l'Isère en destination touristique. La part belle sera faite aux piétons et cyclistes.

En septembre 2019, le conseil départemental des Hautes-Alpes a validé l'opération Grands cols pour mettre en valeur six lieux naturels situés en haute montagne : Agnel, l'Izoard, le Lautaret, le Galibier, Vars et le Noyer. Il y a deux ans, le Département s'est attaqué au col Agnel en y créant un cheminement dédié, en revégétalisant les secteurs abîmés par le passage des promeneurs et en y installant des toilettes sèches.

Cette fois, l'attention se porte sur le col du Lautaret, qui va faire l'objet de gros aménagements étalés sur cinq ans pour 6 M€, dont la moitié pris en charge par l'université Grenoble Alpes dans le cadre de la réhabilitation du refuge Napoléon. « Nous avons souhaité transformer ce lieu de passage en destination touristique. Nous avons à cœur la renaturation des espaces dégradés et il n'est aucunement question d'en faire un parc d'attraction », prévient la vice-présidente du Département, Marine Michel, en charge du dossier.

Plusieurs comités de pilotage se sont déjà tenus avec toutes les parties prenantes de l'opération, à savoir le Département, les communes de La Grave, Villar-d'Arène, Le Monêtier-les-Bains, la communauté de communes du Briançonnais, le parc national des Ecrins et l'université Grenoble Alpes. « Pour faciliter la mise en œuvre et davantage de rapidité, la maîtrise d'ouvrage a été confiée au Département. L'entreprise Isère Aménagement va nous épauler en réalisant l'avant-projet », précise l'élue.

La deux fois deux voies déplacée pour ralentir la circulation

Trois secteurs ont été identifiés. Les aménagements les plus conséquents concernent le cœur du col où se trouvent notamment un bar et un hôtel. Il s'agit d'en faire un lieu de rencontre, donnant la priorité aux piétons et aux cyclistes. « En amont, nous devons ralentir la circulation. Nous souhaitons déplacer la deux fois deux voies en l'éloignant du sommet du col », précise Marine Michel. Des bandes cyclables seront matérialisées afin de faciliter le passage des vélos, nombreux à fréquenter le site. Un espace de repli pour qu'ils s'abritent en cas de mauvais temps leur sera dédié, de même que des consignes à vélos sécurisées. Un lieu d'accueil, un point d'eau, des sanitaires sont prévus. Les touristes pourront se balader facilement au sommet du col grâce à des sentiers ponctués de points de vue avec table d'orientation. « Nous aimerions démolir le bâtiment technique qui appartient à l'Etat mais dont le Département se sert pour entreposer sa déneigeuse, qui est une verrue dans le paysage. Nous la démolirons une fois la réorganisation des centres techniques de La Grave et du Mônetier réalisée. »

Le refuge Napoléon, qui appartient au parc des Ecrins, pourrait abriter un point d'information touristique et quelques prestataires au rez-de-chaussée (aménagement pris en charge par le Département). A l'étage, l'université Grenoble Alpes projette de créer des logements à destination des scientifiques en visite au jardin alpin du Lautaret, dont elle est propriétaire.

A Serre Orel, le stationnement des camping-cars doit être formalisé pour une meilleure rationalisation de l'espace. Les abords seront renaturalisés et un sentier reliant le cœur du col créé.

Dans le secteur des Ruillas, point de départ de l'ancien téléski du Lautaret, le parking deviendrait une aire de service pour camping-cars et un point de recharge pour véhicules électriques.

Les premiers travaux pourraient débuter en 2022 et le Département devrait intervenir à 50 % sur les 3 M€ restants. L'Izoard et le Galibier seront les prochains cols aménagés.




M.-F. Sarrazin
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer