AccueilBTPSisteronais Buëch : l'artisan du BTP, Arnaud Lismonde, s'engage dans le développement durable

Sisteronais Buëch : l'artisan du BTP, Arnaud Lismonde, s'engage dans le développement durable

Parmi les 109 lauréats récompensés en septembre, Arnaud Lismonde est le seul artisan du secteur du BTP a avoir obtenu le label Eco-défis sur le territoire du Sisteronais Buëch.
Sisteronais Buëch : l'artisan du BTP, Arnaud Lismonde, s'engage dans le développement durable
H. Saveuse - Arnaud Lismonde est le seul artisan du BTP labellisé Eco-défis sur le territoire de la communauté de communes du Sisteronais Buëch.

BTPAlpes-de-Haute-Provence Publié le ,

Qualibat, Qualisol et QualiPV… Arnaud Lismonde, artisan chauffagiste créateur de l’entreprise Solaire Bois Optimisation Thermique en 2008, spécialisé dans les énergies renouvelables à Thèze, multiplie les certifications. Début septembre il en a obtenu une nouvelle avec le label Eco-défis. Cette marque nationale, soutenue par l’Ademe et la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, valorise les entreprises artisanales et commerciales qui mettent en place des actions concrètes en faveur de l’environnement.

Sur le territoire de la communauté de communes du Sisteronais Buëch où elle a été engagée en octobre 2020, et pour deux ans, en partenariat avec la Chambre de métiers et de l’artisanat et la Chambre du commerce et d'industrie, elle a permis de mettre en lumière les démarches éco-responsables de 109 artisans et commerçants. Mais en pratique qu’apporte ce nouveau label ? « Une fierté personnelle » s’amuse l’artisan qui reconnaît s’être inscrit au programme sans attentes particulières.

Mettre en adéquation une vision personnelle et entrepreneuriale

« Je me suis inscrit au programme car des amis m’en avaient parlé. En regardant de plus près la liste des démarches à engager pour être labellisé je me suis rendu compte que c’était exactement ce que je faisais déjà. Alors j’ai tenté l’expérience. » Concrètement, un audit a été réalisé par des conseillers CMAR-CCI éco-défis sur ses pratiques. Ils ont décortiqué sa manière de retraiter les déchets de chantier, sa consommation de matière et d’énergie, sa façon de trier. Au terme de cette analyse, Arnaud Lismonde a pu bénéficier de la labellisation. « Je ne sais pas trop à quoi elle pourra me servir à l’avenir mais de toute façon, les certifications en général je les passe pour que mes clients puissent bénéficier des aides de l’Etat. » Dans ce cas précis, le label permettra surtout aux clients de savoir qu'ils ont affaire à un entrepreneur inscrit dans une démarche en faveur du développement durable et lui devrait gagner en visibilité. 

Si en pratique rien ne va changer dans la vie d’Arnaud Lismonde, l’artisan a cependant le sentiment que ce label a mis « en adéquation ma vision personnelle et entrepreneuriale. » L’ancien ingénieur en électronique parisien devenu plombier chauffagiste dans les Alpes-de-Haute Provence a fait le choix en 2008 d’une nouvelle vie : « A l’époque je travaillais sur des galettes de silicium pour y installer des circuits électroniques sans connaître leurs utilisations, un site nucléaire ou un aspirateur. Aujourd’hui je vis dans un environnement naturel, je connais mes clients, je gère mes déchets comme je l’entends et c’est vrai que ce label vient confirmer ma démarche engagée dans l’économie d’énergie et l’économie circulaire. C’est pour cela que j’en suis somme-toute assez fier », admet-il.

Engagée en janvier 2020 sur le territoire de Provence Alpes Agglomération et en octobre 2020 sur le secteur du Sisteronais Buech, la démarche Eco-défis  a souligné l’engagement éco-responsable de 203 artisans dans les Alpes-de-Haute-Provence. Dans les Alpes-Maritimes, précurseur de l’opération en Provence-Alpes-Côte d'Azur (déployée dès 2014 à Saint-Laurent-du-Var) plus de 215 commerçants et artisans ont été labellisés. D’autres sessions de certification pourraient être reconduites dans les Alpes-de-Haute-Provence.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?