Fermer la publicité

Sisteronais-Buëch : 1,6 M€ pour lutter contre la dévitalisation des centres-bourgs

Alpes-de-Haute-Provence le - - Urbanisme

Sisteronais-Buëch : 1,6 M€ pour lutter contre la dévitalisation des centres-bourgs
H. Saveuse - Une partie des anciens commerces de la rue droite à Sisteron abrite aujourd'hui des ateliers d'artistes.

La communauté de communes du Sisteronais-Buëch bénéficiera une nouvelle fois du Fonds d'intervention pour les services l'artisanat et le commerce (Fisac) pour la période 2020-2022. Avec un investissement global de 1,6 M€, la collectivité a prévu de lancer a minima 16 actions.

Aides directes aux commerçants en faveur de la rénovation intérieure et extérieure des commerces, amélioration de leur accessibilité... La communauté de communes du Sisteronais-Buëch disposera pour la période 2020-2022 d'une enveloppe de 1,6 M€, dont 325 000 € ont été obtenus auprès du Fisac (Fonds d'intervention pour les services l'artisanat et le commerce), pour lutter contre la dévitalisation des centres-bourgs sur les principaux pôles du territoire.

A Sisteron, Laragne ou Serres, l'intercommunalité prévoit d'agir pour renforcer l'attractivité commerciale. Il pourra s'agir de « la programmation d'animations et d'évènements réguliers en lien avec les associations de commerçants et les chambres consulaires ou bien de l'amélioration des parcours marchands, pour faciliter l'accès aux commerces », précise la collectivité. Mais il s'agira aussi d'acquisitions foncières de cellules commerciales vacantes permettant l'expérimentation de « Boutiques à l'essai ». A Sisteron, plusieurs locaux vacants seront rachetés pour y réimplanter des commerces. Des projets d'amélioration du cadre urbain sont également prévus. Parallèlement, plusieurs actions destinées à renforcer le déploiement de solutions numériques au travers d'une plateforme de vente à distance pourraient être mises en œuvre.

L'animation du Fisac sera gérée par Thomas Fernandez, nouveau manager du commerce employé par la communauté de communes avec pour mission d'aider et d'orienter les porteurs de projets dans la constitution de leurs dossiers de candidature. Ce dernier devra aussi assurer le suivi du dispositif. Car si 16 actions ont déjà été fléchées, d'autres devraient venir compléter le programme.

Le Fisac à Sisteron, un dispositif éprouvé

Lors de la précédente opération Fisac qui s'est conclue en décembre 2016, Sisteron avait acquis quatre cellules commerciales pour y installer des artisans d'art. Au total, 175 000 € de subventions avaient été attribués à 29 boutiques de centre-ville pour un investissement global de 668 000 €. En décembre 2011, au lancement de la première démarche Fisac, la ville de Sisteron comptait 28 cellules commerciales vides soit 19 % de l'appareil commercial. A la fin de l'opération, elle n'en comptait plus que neuf (6%).

Pour réinvestir les rues du centre ancien, Sisteron mise sur la combinaison du Fisac, d'une OPAH-RU (Opération programmée d'amélioration de l'habitat-Renouvellement urbain) et d'une RHI-Thirori (Résorption de l'habitat insalubre irrémédiable ou dangereux et du traitement de l'habitat insalubre remédiable ou dangereux, et des opérations de restauration immobilière).




Hélène Saveuse
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer