AccueilTerritoiresSisteron signe sa convention de partenariat Petites villes de demain

Sisteron signe sa convention de partenariat Petites villes de demain

Vendredi 9 avril, la Ville de Sisteron a paraphé officiellement la convention de partenariat Petites villes de demain. En jeu, pas d'enveloppe financière définie mais l'assurance de bénéficier d'un soutien accru par les différents partenaires pendant les six prochaines années.
Sisteron signe sa convention de partenariat Petites villes de demain
H. Saveuse - La commune de Sisteron est la première ville du département à signer sa convention de partenariat Petites villes de dema

TerritoiresAlpes-de-Haute-Provence Publié le ,

« Rien que pour Sisteron, ce seront 12 millions d'euros supplémentaires qui viendront s'ajouter aux 15 millions déjà investis ces dix dernières années », annonce Daniel Spagnou, le maire de Sisteron, lors de la signature officielle de la convention de partenariat Petites villes de demain qui avait lieu vendredi 9 avril en salle du conseil.

Une première dans le département des Alpes-de-Haute-Provence, comme un espoir de relance pour les entreprises locales mais aussi une fierté pour l'édile qui compte sur ce partenariat pour poursuivre ses nombreux aménagements urbains. Grâce au soutien de l'Agence nationale de la cohésion des territoires, de la Banque des Territoires, du Conseil départemental, du Cerema, et de plusieurs agences d'urbanisme, sur le volet ingénierie, la ville de Sisteron veut « lancer davantage de travaux d'aménagements urbains, intensifier des projet de développement de mobilités douces, initier des actions liées à la transition écologique, poursuivre des opérations de rénovation de l'habitat ou soutenir ses commerces de centre-ville ».

Financement d'études

Concrètement, le maire de Sisteron souhaite être soutenu sur le projet de construction de son green data center de proximité, qui bénéficie déjà d'un appui de la Banque des Territoires. Plusieurs études devraient également être financées dans ce cadre, notamment celle de requalification urbaine du quartier Tivoli-Rue de Provence ou encore une étude pour la création d'un nouvel outil numérique permettant de soutenir les commerces de centre-ville. Des financements seront également fléchés en direction des opérations de résorption de l'habitat insalubre menées en centre-ancien. « Les communes lauréates ont 18 mois pour démarrer leurs projets. Avec la signature de cette convention, il s'agit d'aider les collectivités de moins de 20 000 habitants à capter des financements du plan de relance. Il y a 3 milliards d'euros à se partager », explique Violaine Démaret, la préfète du département.

Dans les Alpes-de-Haute-Provence, 11 communes ont été sélectionnées dans le cadre du programme Petites villes de demain. Celles de Castellane, Annot et Saint-André-les-Alpes comptent, avec Sisteron, parmi les communes les plus avancées sur la détermination des projets à accompagner. Elles signeront dans les jours à venir leur convention. Château-Arnoux-Saint-Auban, Forcalquier, Banon, Barcelonnette, Seyne-les-Alpes, peaufinent leurs projets et Riez et Oraison, dernières lauréates, signeront dans les prochains mois.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?