Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Serre-Ponçon : Voyage au centre du plus grand barrage d'Europe

Hautes-Alpes Publié le - - Economie

Serre-Ponçon : Voyage au centre du plus grand barrage d'Europe
H. Saveuse - Les travaux du barrage de Serre-Ponçon ont démarré en 1955.

Le 3 juin dernier, une équipe de l'Association des ingénieurs territoriaux de France (AITF) visitait les tréfonds du barrage de Serre-Ponçon. Le journal TPBM faisait partie du voyage. Retour sur l'incursion dans les entrailles du colosse d'argile.

Avec ses 123 mètres de hauteur et ses 600 mètres de large, le barrage de Serre-Ponçon, situé sur la commune de Rousset dans les Hautes-Alpes, demeure plus d’un demi-siècle après sa création, le plus grand barrage d’Europe. Fruit d’un travail considérable de cinq ans, le barrage joue aujourd’hui pleinement son rôle. Ce dernier écrête les crues de la Durance, permet la production d’électricité via l’usine hydroélectrique éponyme, irrigue des terres agricoles, alimente les populations en eau potable et génère également du tourisme grâce à la retenue d’eau réalisée en amont.

Des stalactites et des hommes

Après une présentation de l’équipe encadrante, sous la houlette de Christine Baze, directrice de l’agence EDF « Une rivière, un territoire » Durance Méditerranée, et de Marie-Isabelle Fernandez, déléguée au développement territorial au sein de l’agence, l’équipe de l’Association des ingénieurs territoriaux de France (AITF) emboîte le pas du chef de groupement d’usines à EDF Provence Méditerranée, Maxime Tirman. Casques visés sur la tête, les 43 adhérents de l’AITF pénètrent dans le monumental barrage. Exit le soleil printanier, bonjour les stalactites. Dans une fraîcheur humide doublée d’un bruit assourdissant de turbines, les visiteurs s’engouffrent pas à pas dans les entrailles du barrage. Dans cette zone dont l’accès est particulièrement sécurisé, où les appareils photos sont interdits, ils suivent avec attention les explications précises du responsable de site.

Une structure labyrinthique

Téléconduite par le Poste commun de commande (PCC) de Sainte-Tulle depuis la fin des années 80, la centrale hydraulique de Serre-Ponçon est en capacité de produire 380 MW. Chaque année, elle produit 700 millions de kWh,  soit la consommation du département des Hautes-Alpes. Equipée de quatre turbines Francis (turbine hydraulique à réaction), elle débite 360 m3 d’eau/seconde.
Dans les dédales des coursives, des escaliers métalliques, le groupe progresse à un rythme soutenu. Au fur et à mesure qu’il s’enfonce dans les méandres du mastodonte, le bruit des turbines se fait plus feutré. Le clapotis des gouttes qui perlent le long des galeries, rythme la cadence du pas des visiteurs.

Visite guidée en images

H. Saveuse - L'ensemble de la chaîne hydraulique Durance Verdon, dont le barrage de Serre-Ponçon est le « réservoir de tête », est en capacité de produire 2.000 MW - c'est-à-dire l'équivalent de deux réacteurs nucléaires - en 10 minutes, soit 40% de l'énergie produite en Paca.
  • H. Saveuse - L'ensemble de la chaîne hydraulique Durance Verdon, dont le barrage de Serre-Ponçon est le « réservoir de tête », est en capacité de produire 2.000 MW - c'est-à-dire l'équivalent de deux réacteurs nucléaires - en 10 minutes, soit 40% de l'énergie produite en Paca.
  • H. Saveuse - La centrale abritée dans le barrage de Serre-Ponçon dispose d'une puissance de 380 MW, soit l'équivalent d'un tiers de l'énergie produite par un réacteur nucléaire. Elle est la centrale hydraulique la plus puissante de Paca et l'une des plus puissantes en Europe.
  • H. Saveuse - Divisés en deux groupes, les membres de l'AITF suivent la visite commentée par le chef de groupement d'usines à EDF Provence Méditerranée, Maxime Tirman.
  • H. Saveuse
  • H. Saveuse
  • H. Saveuse - Avec ses 123 mètres de hauteur et ses 600 mètres de large, le barrage de Serre-Ponçon demeure plus d'un demi-siècle après sa création, le plus grand barrage d'Europe.
  • H. Saveuse - Depuis quelques mois, la Maison de l'eau et de l'énergie de Rousset accueille de nouveaux écrans tactiles permettant une visite virtuelle de l'usine.

La suite de cet article est à lire dans le numéro 1136 de TPBM (parution le 29/06/2016). Cliquez ici pour plus de renseignements sur nos offres d'abonnements (à partir de 20€/an). 




Hélène Saveuse
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer