AccueilBTPSavines-le-Lac, pôle culturel du XXe

Savines-le-Lac, pôle culturel du XXe

Se souvenir, interpréter le patrimoine, mais aussi offrir une nouvelle médiathèque et à terme, une salle de presse départementale pour les grands événements : voici quelques-unes des utilisations du pôle XXe dont vient de se doter Savines-le-Lac et le Pays Sud. Visite guidée.
Savines-le-Lac, pôle culturel du XXe
M. Fauchâtre - Savines-le-Lac s'est offert un nouveau pôle culturel.

BTP Publié le ,

Le label Pays d’art et d’histoire décerné au Pays Sud (Serre-Ponçon Ubaye Durance) et la reconnaissance de Savines-le-Lac pour sa richesse en patrimoine du XXe siècle, sont autant d’atouts qui ont permis l’édification de ce nouvel outil. En France, les édifices labellisés au patrimoine du XXe siècle sont essentiellement concentrés en Ile-de-France (grands ensembles dont l’œuvre de l’architecte Emile Aillaud, originaire de la vallée de l’Ubaye) et sur les villes côtières (villégiatures des stations balnéaires comme La Grande-Motte).

Situé sur les rives du lac de Serre-Ponçon, à Savines-le-Lac, le Pôle culturel XXe abrite un auditorium, un Ciap (Centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine), destiné à mettre en valeur le patrimoine du XXe siècle du Pays Sud. « Ce bâtiment agit comme un signal dans le paysage », souligne Victor Bérenguel, maire de Savines. « Nous voulons que ce bâtiment ait un usage social à destination de la population », ajoute ce dernier. Le pôle XXe est doté d’une médiathèque digne de ce nom. Il abritera une très grosse association de photographie. « L’idée est de faire venir ici les plus grands photographes », indique le premier magistrat de Savines. Avant de compléter : « C’est une niche qui n’existait pas dans le département. Ce bâtiment peut répondre aux attentes des touristes, de l’industrie et du monde des affaires. »

L'édifice est l’œuvre des architectes Christian Laurens, de Guillestre (04), et Alain Gallinet, de Marseille. « Ils ont voulu une signature très forte », indique le maire de Savines. « L'ouvrage est bien intégré dans le paysage. Son escalier monumental est une métaphore nautique inspirée par l’architecte qui a construit le nouveau Savines, après la mise en eau de la vallée et l’inondation de l’ancien site, Achille de Panaskhet », précise Victor Bérenguel.

Un auditorium de 200 places modulables

La structure se décline en R + 2. Au rez-de-chaussée, un espace petite enfance, géré par le centre de loisirs Les Pirates du lac. Capacité d’accueil entre 35 et 40 enfants contre 25 à 30 aujourd’hui. Les petits Savinois pourront s’amuser dehors dans un jardin face au lac. Cet espace petite enfance prendra le nom de l’adjointe aux finances décédée il y a trois ans, Emmanuelle Tiran-Reynier.

La suite de cet article est à lire dans le numéro 1148 de TPBM (parution le 21/09/2016). Cliquez ici pour plus de renseignements sur nos offres d'abonnement (à partir de 20€/an).

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?