AccueilBTPSalon-de-Provence : Logirem aux petits soins pour les Canourgues

Salon-de-Provence : Logirem aux petits soins pour les Canourgues

Logirem poursuit le chantier de rénovation de son patrimoine aux Canourgues à Salon-de-Provence. Il concerne 310 logements sociaux de ce quartier inscrit dans le nouveau programme national de renouvellement urbain.
Salon-de-Provence : Logirem aux petits soins pour les Canourgues
Logirem

BTPBouches-du-Rhône Publié le ,

Les Canourgues font peau neuve. Depuis trois ans, cet ensemble d’un millier de logements érigé à la fin des trente glorieuses est le théâtre d’un important chantier de renouvellement urbain. L’un des moteurs de ce lifting est Logirem (groupe Habitat en Région). L’Entreprise sociale pour l’habitat (ESH) marseillaise a lancé en 2019 les travaux de réhabilitation des 310 logements qu’il gère dans ce quartier du nord de l’agglomération salonnaise. La cure de jouvence pilotée par Eiffage en collaboration avec les agences Vierin-Poggio Architectes (Marseille) et PG Concept (Avignon) représente un investissement de 13,5 millions d’euros « toutes dépenses confondues », soit une moyenne de 43 000 euros par logement.

Pour l’occasion, l’organisme marseillais déploie une série d’initiatives en faveur de ses résidents les plus âgés, dans une démarche inclusive structurée à travers une étude « Urbanisme favorable à la santé » qui visait notamment à définir l’environnement le plus adapté aux locataires du 3e âge.

Logement témoin

La première déclinaison de cette stratégie inclusive est placée sous le signe du digital avec la création de trois « logements pilotes connectés » destinés à favoriser le maintien à domicile des personnes âgées.

Cette démarche de co-construction a également pour point d’ancrage un logement témoin, vitrine qui permet aux résidents de découvrir in situ à quoi ressemblera leur nouveau nid et d’exprimer leurs attentes. Un échantillon grandeur nature qu’ont visité ce mardi 21 septembre Nicolas Isnard, maire de la cité de Nostradamus, David Ytier, adjoint salonnais vice-président en charge du logement de la métropole Aix-Marseille-Provence (AMP) et Fabienne Abecassis, la directrice générale de Logirem.

2e phase en cours

Livrée fin 2020, la première phase des travaux a concerné les interventions prioritaires : remplacement des menuiseries (fenêtres et volets) dans tous les appartements et adaptation des salles de bain pour la prévention des chutes dans 85 logements.

La deuxième phase de travaux lancée début 2020 doit s’achever au premier trimestre 2022. Elle concerne tout d’abord l’amélioration du confort dans les logements : poursuite de la rénovation des salles de bain, remplacement des portes palières, amélioration de l’équipement électrique, etc. Le chantier porte également sur les parties communes et les réseaux, entièrement rénovés, et l’amélioration de la performance énergétique du bâti avec la reprise de l’étanchéité et des travaux d’isolation visant le label « BBC rénovation ».

* L’investissement est pris en charge par le bailleur avec le soutien de la Ville de Salon, de la Métropole Aix-Marseille Provence, du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur ainsi que de l’Europe via le Fonds européen de développement régional (Feder).

Un chantier ANRU de 137 M€

Le quartier des Canourgues, morceau de ville hétéroclite fortement marqué par des coupures urbaines, abrite quelque 8 500 habitants sur 80 hectares. Classé « quartier d’intérêt régional » dans la liste des Quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV), il attend la signature officielle de la convention du Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU). Un ultime sésame administratif espéré pour la fin de l’année ou le début 2022. Autour de la table, on retrouve une dizaine d’acteurs institutionnels : l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru), l’Etat, la Métropole, la Ville de Salon, les bailleurs sociaux (13 Habitat, Unicil (Action Logement), Logirem (HeR) et Foncière Logement), la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, le Département des Bouches-du-Rhône et la Caisse des dépôts et consignations (CDC).

La stratégie du projet NPNRU des Canourgues vise à réintégrer ce quartier dans l’écosystème urbain salonnais. Une ambition dont les maîtres mots sont « oxygéner, mixer, ouvrir ».

Pour répondre à ces objectifs, le projet prévoit une intervention lourde sur les bâtiments, les équipements et les espaces publics. Cette opération de chirurgie représente une dépense globale de 137 millions d’euros HT sur huit ans (2021-2028). Elle répond à plusieurs enjeux :

- Créer un pôle d’attractivité pour positionner le quartier comme une nouvelle centralité au nord de l’agglomération.
- Opérer un changement d’image par l’amélioration du cadre de vie et l’implantation d’équipements structurants et innovants.
- Améliorer les conditions résidentielles du parc de logements locatifs sociaux et diversifier l’offre avec la construction de logements privés.
- Restructurer les espaces extérieurs et la trame viaire.
- Ouvrir le quartier sur son environnement proche sur ses franges Sud et Est.

Les opérations et les aménagements s’étendent jusqu’en 2030. Au titre du NPNRU, la Métropole AMP est pilote du projet global et maître d’ouvrage sur les études et la conduite de projet, les opérations d’aménagement d’ensemble et les équipements publics de proximité. La Ville de Salon de son côté prend en charge la réalisation des équipements publics quand les bailleurs sociaux s’occupent de la réhabilitation et de la (re)construction de l’offre résidentielle.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?