Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Salon-de-Provence : la CDAC rejette le projet de retail park des Gabins

le - - Urbanisme

Salon-de-Provence : la CDAC rejette le projet de retail park des Gabins
Géoportail - Le projet aurait regroupé 17 moyennes surfaces dédiées à l'équipement de la maison et de la personne.

La commission départementale d'aménagement commercial (CDAC) vient d'opposer son veto au projet de retail park (20 250 m2) porté par Patrimoine et Commerce à l'entrée ouest de Salon-de-Provence. Soucieuse de ne pas déséquilibrer le commerce du centre-ville, la mairie attend des précisions quant à la typologie de l'offre commerciale.

Sept voix contre, deux abstentions : le verdict est sans appel. Invités à se prononcer le 7 novembre sur le projet de retail park porté par Patrimoine et Commerce (Boulogne-Billancourt, 92) à Salon-de-Provence (45 000 habitants), les neuf membres de la commission départementale d'aménagement commercial (CDAC) ont repoussé le dossier présenté.

Le promoteur souhaitait réaliser un ensemble commercial de 20 250 m2 de surface de vente labellisé Breeam sur la zone des Gabins, à l'entrée occidentale de la commune. Le projet conçu par l'agence de l'architecte Jean-Jacques Ory (Studio d'architecture Jean-Jacques Ory) ? Créer un retail park regroupant 17 moyennes surfaces dédiées à l'équipement de la maison et de la personne, aux activités culture, sport, loisirs avec 700 places de parking sur ce site stratégique positionné juste en face de l'hypermarché Géant, près des grands axes de communication (RD69, RD113 et autoroute A54).

Le maire OK... pour de l'équipement de la maison !

Le maire (LR) de Salon, Nicolas Isnard s'est abstenu lors du vote. « Je ne suis pas contre le développement d'une nouvelle offre commerciale en périphérie complémentaire des commerces du centre-ville. Mais le projet qui nous était présenté était trop flou quant à la nature des enseignes retenues. Si c'est pour accueillir une dizaine de franchises de prêt-à-porter qui vienne doublonner avec les boutiques du centre historique, je ne vois pas l'intérêt ! Salon a la chance d'avoir un coeur de ville qui bat au rythme de ses 700 commerces avec quelques locomotives comme la Fnac. Une nouvelle offre viendrait tout déséquilibrer ».


Lire aussi : Salon-de-Provence consolide son tissu commercial


L'édile se dit en revanche « favorable à la création d'une offre dans le secteur de l'ameublement qui manque aujourd'hui à la ville ». « Si un Salonnais veut acheter un nouveau canapé ou une cuisine, il doit aller au Pontet, à Plan-de-Campagne voire jusqu'à Arles », avance-t-il. En gage de cette volonté, Nicolas Isnard met en avant le vote favorable qu'il avait accordé au projet de l'enseigne d'ameublement BUT le 3 avril 2018 lors du passage en CDAC. Ce point de vente spécialisé de 3.000 mètres carrés porté par la société ImmoNarbonne (Cazouls-les-Beziers, 34) aurait dû voir le jour sur une friche agricole d'environ 1,2 hectare située en entrée de ville, dans le secteur des Broquetiers, au sud de la ville. Mais le dossier avait finalement été retoqué par la CNAC le 5 juillet dernier (par 6 voix contre et 2 pour). Les membres de la commission nationale avaient notamment pointé la faible qualité architecturale du projet et la mauvaise desserte du site projeté.

« J'attends des promoteurs qu'ils soient plus précis quant à la typologie de l'offre », martèle le maire. Avant de se fendre d'un conseil : « Si l'opérateur décide de saisir la CNAC, je crains qu'il ne se heurte à une nouvelle déconvenue. Je ne vois pas pourquoi ce que l'on a refusé à BUT alors que le dossier était soutenu par la municipalité serait octroyé à un projet 6 fois plus important qu'en l'état je ne défends pas », conclut-il.




William Allaire
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer