AccueilBTPSalle des fêtes de L'Isle-sur-la-Sorgue : une refonte économique mais complexe

Salle des fêtes de L'Isle-sur-la-Sorgue : une refonte économique mais complexe

Pour garder son vieil équipement de 1 000 places ouvert au public tout en réalisant des économies, la ville s’est engagée dans un chantier complexe en cinq phases.
Salle des fêtes de L'Isle-sur-la-Sorgue : une refonte économique mais complexe
E. Brugvin - Cédric Guiseppi, responsable du Service la Vie locale et Pamela Pasteau, directrice des services techniques de la ville pilotent une partie du second œuvre de la rénovation de la salle des fêtes sur cinq étés consécutifs.

BTPVaucluse Publié le ,

Pour rénover sa seule salle des fêtes inaugurée en 1968, la ville de L'Isle-sur-la-Sorgue a dû trouver des solutions dignes de la résolution de la quadrature du cercle : « Adapter cet équipement à deux pas du centre-ville aux normes actuelles tout en répondant aux besoins d’une population qui est passée de 8 000 habitants à 20 000 habitants, énumère Pamela Pasteau, directrice des services techniques de la ville. Garder ouvert le seul espace pouvant accueillir 800 personnes assises ou 1 000 spectateurs debout et respecter un budget contraint. » 

Pour répondre à ces contraintes, la commune a adopté plusieurs solutions. Réhabiliter la salle en une seule fois aurait provoqué sa fermeture pour 18 mois au bas mot. Depuis 2018, et jusqu'en 2022, les travaux sont donc réalisés par phases, uniquement l’été. « Nous terminons les travaux pour la rendre disponible dès les premières manifestations du mois de septembre voire octobre », assure Cédric Guiseppi, responsable du service vie locale, qui recense 228 jours d’occupation par an par environ 94 associations.

Ensuite, la ville fait supporter les coûteux travaux de désamiantage de la toiture à Valeco qui y installera des panneaux solaires contre un loyer compris dans un bail emphytéotique de 30 ans. Enfin, cinq collaborateurs municipaux du service vie locale réalisent une grande partie des travaux en régie. Cette réaffectation d’agent territoriaux sur le chantier diminue les frais de personnels de certains lots, portant ainsi le coût total de la réhabilitation à 1,2 M€.

Travaux en régie

Les premiers travaux à l’été 2018 ont permis la destruction totale des sanitaires de 1968 pour les mettre aux normes de confort actuel avec accès PMR (personnes à mobilité réduite) et VMC. La ville a confié le carrelage, la plomberie, l’électricité et la gestion des flux à plusieurs entreprises extérieures.

Ensuite, pendant cinq mois, autour de l’été 2019, la collectivité s'est attaquée à l’agrandissement du hall d’accueil avec la création de sanitaires et d’un guichet, la construction de deux salles de stockage de matériel, d’un espace pour l’accueil des traiteurs, le désamiantage de ses façades et la pose d’une nouvelle peinture extérieure. Livraison, début octobre. Toujours à l’été 2019, l’équipe municipale a repeint entièrement l’intérieur la salle qui résonna aux clameurs des spectacles de Johnny, Sardou, Renaud, Eddy Mitchell, Higelin ou Téléphone. L’intervention a porté sur les murs et les éléments de structure du bâtiment de 1 400 m2 de plancher dont sa salle de 1 000 m2.  L’été 2020, la même équipe repeint l’extérieur du bâtiment et rénové l’écoulement des eaux pluviales.

Des employés municipaux assurent une grande partie du second oeuvre. (Crédit : E. Brugvin)

En 2021, Valeco a déposé le toit où il installera ses panneaux solaires et a entrepris son désamiantage par le retrait des plaques originelles du faux plafond. La toiture accueille un nouveau bac acier mais conserve sa charpente métallique, après plusieurs études sur ses capacités à supporter de nouveaux équipements. Les collaborateurs de la mairie ont déposé les éclairages, repeint la charpente, posé sur le bâtiment et au-dessus de la scène un nouveau faux plafond de dalles Rockfon, installé 250 lampes Led, isolé le toit avec de la laine de roche pour une remise des clés de la salle à la première association le 7 octobre prochain.

A l’été 2022, une entreprise extérieure procédera à la dépose de l’ensemble du bardage amianté de la salle pour le remplacer par de nouveaux matériaux isolants en cours de sélection. La ville travaille avec l’architecte des bâtiments de France sur ce parement, la salle se situant en périmètre sauvegardé. Les deux chaudières à gaz efficaces seulement sur l’avant de la salle seront substituées par une climatisation moderne. La ville travaille actuellement sur la solution technique mais également financière dans le cadre des aides mobilisables dans le cadre de la transition énergétique. Ne restera alors que le sol d’origine de cette salle : de bonne qualité, mais commençant à se fissurer, ce dallage est en sursis. La ville réfléchit également à une refonte du parking et des espaces paysagers.

Livraison 2022

« Cette opération n’a été possible, pour partie, qu’avec la motivation du personnel municipal », souligne Pamela Pasteau. « Les différents membres de l’équipe ont suivi des formations à l’amiante, à la conduite de nacelles et l’un d’entre eux bénéficie d’une certification électricité », ajoute Cédric Guiseppi. Un bureau de contrôle accompagne la régie municipale lors des différentes étapes.

Valeco attend la livraison de ses panneaux solaires qu’il posera sur la totalité de la toiture de la salle ainsi que du « Milk Club », un bâtiment voisin de 200 m2, siège du club de football. L’installation intervient prochainement sans altérer le déroulement des nombreuses manifestations qui se tiendront sous son toit. 

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?