AccueilTerritoiresSaint-Géniès-de-Comolas : Granulats Gontéro fête ses 90 ans

Saint-Géniès-de-Comolas : Granulats Gontéro fête ses 90 ans

A l’occasion de ses 90 ans d’existence, la société Gontéro, qui exploite plusieurs carrières dans le sud, a organisé une journée portes ouvertes sur le site Les Euzières, le 16 septembre dernier, à Saint-Géniès-de-Comolas.
Les zones déjà exploitées du site Les Euzières et n’étant plus utilisées font l’objet de revégétalisation et boisement, notamment par des oliviers permettant une production d’huile d’olive Bio.
C. Plisson - Les zones déjà exploitées du site Les Euzières et n’étant plus utilisées font l’objet de revégétalisation et boisement, notamment par des oliviers permettant une production d’huile d’olive Bio.

TerritoiresVaucluse Publié le ,

Quoi de mieux que les Journées européennes du patrimoine pour faire connaître le secteur et métiers des carrières au public ? C’est ce qu’a fait l’entreprise Gontéro, fondée en 1932, pour marquer le coup de ses 90 printemps, en ouvrant sa carrière, le 16 septembre, à Saint-Géniès-de-Comolas, dans le Gard, tout proche de la frontière avec le Vaucluse. Cette carrière, constituée à 99 % de calcaire, rentrait dans la catégorie « Carrières et Matériaux, patrimoine durable » de ces Journées.

Un point d’honneur mis sur la RSE

A cette occasion, Marie-Thérèse Aubrieux Gontéro, la dirigeante de Granulats Gontéro, a misun point d'honneursur la sécurité et la responsabilité sociétale de l'entreprise (RSE) au sein du site d’exploitation. « Nous bénéficions de contrôle interne, via notre laboratoire Gontéro, mais aussi de contrôle externe de la part de l’Etat via notamment l’ATCM (Assistance technique construction et matériaux) et le Cerema (Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement). Nous attachons une importance particulière à la santé et au bien-être des salariés. L’environnement sonore et les vibrations des différents engins de carrières, sont mesurés et vérifiés régulièrement par l’entreprise Pronetec, située à Monteux dans le Vaucluse ».

Unicem Paca Corse : Frédéric Soulié élu président

Des tirs de mines très contrôlés

La carrière se trouve sur un gisement de calcaire de type urgonien et exploite cette roche sur plusieurs fronts de taille avec divers moyens mécaniques (pelles mécaniques, dumpers, chargeuse et foreuse), après avoir réalisé des tirs de mines à l’explosif. Là encore, une grande attention est apportée à la sécurité. Le groupe Geotec suit la carrière depuis 20 ans et réalise de la prévention contre les projections de tirs qui pourraient s’avérer dangereuses. Pour cela, Geotec utilise la trajectographie, une technique qui simule les trajectoires des blocs qui se détachent, et permet d’éviter ainsi des incidents. L’entreprise EPC, elle, scanne les fronts en 3D et prépare les tirs en répartissant les charges dans le massif, après avoir établi des calculs et relevés précis par drône. Les produits chimiques servant aux tirs sont adaptés en fonction du type de sol et de ses propriétés. Après chaque tir, des mesures sismiques sont effectuées.

Minage du Pénitent des Mées : le village libéré

580 000 tonnes de granulats produits annuellement

Le calcaire extrait est ensuite valorisé sous différentes formes : sable, gravillon, ballast, clapicette, rolac, grave et précriblage. Tous les matériaux sont destinés à des entreprises ou chantiers, situés essentiellement en région Paca. Parmi les entreprises clientes : Areal, Braja Vesigne, Buesa, Copat/Coval, Jolisol, Pradier, TP Bellegarde. La carrière a notamment fourni en roche calcaire le chantier du viaduc de la ligne TGV à Avignon, ainsi que le cadran solaire de Pujaut (Gard). Elle travaille également avec le port de Marseille et l’Arsenal à Toulon. La carrière de 56 hectares produit chaque année 580 000 tonnes de granulats et est répertoriée "gisement d’intérêt général" ainsi que classée ICPE (Installation classée pour la protection de l’environnement).

Située sur le massif de la montagne de Saint-Géniès-de-Comolas, avec une partie également sur la commune de Roquemaure, la carrière des Euzières a été exploitée à l’origine pour le compte d’Ugine Aciers dans le village gardois de Laudun l’Ardoise. Elle a ensuite été rachetée par le groupe familial Gontéro, en 1987, et est devenue Granulats Gontéro.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 28 septembre 2022

Journal du28 septembre 2022

Journal du 21 septembre 2022

Journal du21 septembre 2022

Journal du 14 septembre 2022

Journal du14 septembre 2022

Journal du 07 septembre 2022

Journal du07 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?