Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

A LA PELLE Roquevaire : Vinci immobilier et Provence habitat au défi de l'eau

le - - Urbanisme

Roquevaire : Vinci immobilier et Provence habitat au défi de l'eau
D.R. - Un plan masse du programme envisagé par Vinci immobilier Méditerranée et Provence habitat.

Vinci immobilier Méditerranée et Provence habitat envisagent de réaliser un programme d'environ 170 logements en entrée de ville de Roquevaire. Avant de voir le jour, le projet devra obtenir une révision du plan de prévention des risques inondations.

Vinci immobilier Méditerranée et Provence habitat (Aix-en-Provence) envisagent de réaliser un vaste programme résidentiel (11 250 m2 de surface de plancher) en entrée de ville de Roquevaire (9 000 habitants). Le projet conçu par l'agence AI Project architecture (Marseille) comprend deux opérations voisines qui ont pour point commun leur position en zone inondable, sur plusieurs parcelles coincées entre la RD 96 et les berges de l'Huveaune. Une situation qui a d'ailleurs conduit la commune à engager avec l'Etat une révision du plan de prévention des risques inondations (PPRI).

Deux opérations

Vinci Immobilier porte un premier bâtiment en forme de « U » d'une trentaine de logements en accession (2 400 m2 de surface de plancher en R+2) avec un rez-de-chaussée comprenant un parking semi-enterré. Cette opération pour l'instant baptisée « Roquevaire 2 » sera flanquée de 50 places de stationnement en surface.

Sur la parcelle mitoyenne, Vinci et Provence habitat prévoient de réaliser un ensemble mixte agrégeant 140 logements (dont 42 logements sociaux), des bureaux (600 m2) et 240 places de parking (80 en extérieur et 160 en sous-sol). Cette opération baptisée « Roquevaire 3 » se développera sur quatre bâtiments (8 850 m2 de surface de plancher en R+4).

Une révision du PPRI à l'étude

Certaines parcelles du projet « Roquevaire 3 » sont actuellement situées en partie en zone d'aléa fort d'inondation pour une crue centennale du vallon de la Roumigière. A ce titre, elles sont inconstructibles. Une étude hydraulique a donc été commandée pour protéger les parcelles concernées contre le risque d'inondation sans aggraver les impacts sur les parcelles voisines. La solution envisagée à ce jour et en cours d'analyse, consisterait à construire un conduit en amont des parcelles pour dévier les eaux du vallon vers l'Huveaune. Il est notamment prévu de créer un bassin de rétention à ciel ouvert le long de la RD 96, ainsi qu'une fosse de dissipation. Les deux promoteurs ont prévu de remettre l'étude lors de l'enquête publique mise en œuvre dans le cadre de la modification du PPRI avant cet été.

Si l'Etat accepte d'amender le PPRI, les opérateurs espèrent être en mesure de déposer les demandes de permis de construire au début de l'année 2022.




William Allaire
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer