AccueilUrbanismeRisoul : le hameau des Grands Bois, un projet rentable pour la station de ski

Risoul : le hameau des Grands Bois, un projet rentable pour la station de ski

Le projet d'unité touristique nouvelle Risoul 2000 suscite de grands espoirs en termes de retombées économiques locales mais aussi d'emplois.
Jean-Paul Schaeffer, promoteur et président de l'entreprise HLBC.
A. Baradat - Jean-Paul Schaeffer, promoteur et président de l'entreprise HLBC.

UrbanismeHautes-Alpes Publié le ,

Le projet d'unité touristique nouvelle (UTN), baptisé Risoul 2000 ou hameau des Grands Bois a été présenté vendredi 21 janvier dernier à l'espace aqualudique Skiseo de Risoul 1850 en présence de Renaud Muselier, président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur en visite dans le département des Hautes-Alpes, de Régis Simond maire de Risoul, d'élus haut-alpins et d'acteurs de la station du guillestrois.

A quoi devrait ressembler Risoul 2000 ?

Jean-Paul Schaeffer, promoteur et président de l'entreprise HLBC promotion, à qui la réalisation a été confiée, accompagné de Renaud Tarrazi, architecte du cabinet MAP, a détaillé le contour du projet d'aménagement des 70 000 m2 situés à l'est de la station, en lisière d'une forêt de mélèzes qui, rassure le promoteur, « sera évidemment préservée ». « Je suis un promoteur qui défend et respecte un certain art de vivre à la montagne », a indiqué Jean-Paul Schaeffer. « J'ai voulu que le client en résidence au hameau des Grands Bois ait le sentiment de vivre dans un village », a-t-il souligné.

Trois enseignes nationales se sont déjà associées au projet. Sowell Hôtel s'est engagé sur la réalisation d'un hôtel quatre étoiles de 150 chambres, Odalys Vacances sur une résidence de tourisme quatre étoiles de 123 appartements et enfin CGH Résidences sur une résidence comprenant 146 appartements du même niveau de confort.

16 à 20 M€ par an de retombées économiques locales

« Le hameau des Grands Bois prévoit 770 places de parkings, uniquement en sous-sol », a précisé le promoteur. « Sa conception est concentrée, avec la création d'une centralité, reliée au centre station actuel. » Concrètement, 65 500 m2 seront réservés à l'usage touristique avec 2 500 à 3 000 lits dédiés et 4 500 m2 seront prévus pour le logement des saisonniers.

Les artisans du projet misent sur la création de 700 emplois : 310 directs et 390 indirects. La création d'emplois et la hausse de la fréquentation de la station sont des leviers attendus mais pas seulement. « Le projet représentera par ailleurs 500 000 € de recettes annuelles pour la commune en taxe de séjour, taxe montagne et taxe foncière », a évalué Jean-Paul Schaeffer tout en projetant des retombées économiques locales, liées à l'emploi, directes et indirectes, de 16 à 20 M€ par an. La vente du foncier, diminué des investissements réalisés par la commune de Risoul, pourrait, selon les porteurs du projet, représenter 3,7 M€ de recette nette directe pour la municipalité.

Dynamisation de la station, montée en gamme, accroissement du parc de lits et de l'activité locale sont, selon les artisans de l'UTN, au cœur du projet du hameau des Grands Bois. Le premier coup de pioche est programmé à la fin de l'été 2022 pour une exploitation du site et une ouverture au public envisagée en 2023-2024.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 septembre 2022

Journal du21 septembre 2022

Journal du 14 septembre 2022

Journal du14 septembre 2022

Journal du 07 septembre 2022

Journal du07 septembre 2022

Journal du 31 août 2022

Journal du31 août 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?