AccueilEconomieRené Cucchietti, l'art du savoir fer

ARTISAN René Cucchietti, l'art du savoir fer

Vous pourrez toujours chercher des machines industrielles dans l'atelier de René Cucchietti, vous n'en trouverez pas et pour cause, le maître artisan est un puriste de la ferronnerie traditionnelle. Une forge et une masse suffisent à l'artiste-artisan pour façonner toute sorte de créations avec son matériau de prédilection, le fer.
René Cucchietti, l'art du savoir fer
Cucchietti - René Cucchietti réalise sur croquis et sur mesure toute sorte de créations, de l'objet d'art à la pergola.

EconomieAlpes-de-Haute-Provence Publié le ,

Pas de plieuse, pas de coudeuse, pas de rouleuse, René Cucchietti travaille le fer comme en 1850. Adepte des méthodes ancestrales, il travaille à la force des bras. Des rampes, des marquises, des garde-corps ou des tonnelles de grandes dimensions et sur mesure sont réalisés dans son atelier de 200 m2, « Art du fer », installé au beau milieu d'un champ de lavande sur le plateau de Valensole.

A la recherche d'un métier passion

Diplômé en chaudronnerie tuyauterie, René Cucchietti aurait pu se satisfaire d'un poste salarié sur des sites industriels comme beaucoup de ses camarades de promotion. Mais après seulement deux mois sur le terrain, il comprend vite que sa voie est ailleurs. Il tente alors l'expérience chez un serrurier bas-alpin, mais le cœur n'y est pas. En 1987, il crée sa carrosserie à Peyruis, il transforme des véhicules pour les personnes en situation de handicap. Mais là non plus, l'expérience n'est pas concluante.

En 1989, il ferme son entreprise et part en vacances à Cannes. Par opportunité, il entre comme salarié dans la ferronnerie familiale Bosi, à Mandelieu-la-Napoule. C'est une révélation. René Cucchietti sera ferronnier d'art. En 1999, il revient dans les Alpes-de-Haute-Provence et crée son entreprise à Dabisse. Le bouche-à-oreille fonctionne, son activité prend son essor. En 2004, il s'installe à Valensole.

Aujourd'hui, il réalise 110 000 € de chiffre d'affaires par an en moyenne sur un rayon d'action de 250 km à la ronde. Il y a seulement quelques jours, l'artisan terminait un chantier à Marseille, dans le quartier de l'Estaque. Ses clients sont principalement des particuliers à la recherche d'authenticité. « Un marché sur deux, voire plus, vient par recommandation », confie René Cucchietti.

La ferronnerie, une histoire de famille

Maître artisan récompensé pour son excellence artisanale en 2014, René Cucchietti forme au métier de la ferronnerie son fils Nathan, en apprentissage au Centre de formation d'apprentis (CFA) des Arcs (Var), section BTS* Assistant de gestion de PME-PMI, ainsi qu'un jeune compagnon du devoir en CAP** métallerie. A l'avenir, il souhaite pérenniser l'activité de son entreprise et fait toute confiance à son fils qui devrait, sauf incident de parcours, reprendre les rennes de l'entreprise dans quelques années.

* Brevet de technicien supérieur.
** Certificat d'aptitude professionnelle.

Retrouvez chaque semaine, sur le site internet de TPBM et dans la version papier, nos portraits d'artisans de la région, en partenariat avec la Chambre de métiers et de l'artisanat de PACA. Cliquez ici pour plus de renseignements sur nos offres d'abonnement (à partir de 20€/an).
Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?