Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

[Rendez-vous] Ereme aime l'architecture

le - - Architecture

[Rendez-vous] Ereme aime l'architecture
J.P. Pierrat - Bastien Rispoli, architecte de l'agence Ereme Architecture

Classée selon son chiffre d'affaires parmi les 10 plus grandes agences d'architecture de Paca, Ereme Architecture, désormais basée à La Ciotat, impose sa marque de fabrique dans tout l'Hexagone, avant tout dans les secteurs des centres commerciaux et des équipements (socio)-médicaux.

En plein centre-ville de La Ciotat, dans les ruelles historiques à proximité du Vieux-Port, tout un nouvel îlot se dresse à l’emplacement d’un ancien site EDF longtemps en friche. Déjà bien avancée, la construction de 12.000 m2 et de 4 étages de haut abritera dans quelques mois, à sa livraison*, 83 logements collectifs de toutes tailles, 1.000 m2 de commerces en rez-de-chaussée et un Ehpad** de 85 lits, ainsi que 3 niveaux de parking souterrains. Une opération de 16 ME conduite par le promoteur marseillais Progéréal et dont la maîtrise d’œuvre a été confiée à Ereme Architecture, l’agence de Bastien Rispoli.

Un nouvel ensemble urbain

« Nous avons souhaité redonner de l’urbanité à cet endroit en élevant de hautes façades, en redonnant vie à la placette située en proue et en créant un vrai cœur d’îlot végétalisé au centre de ce terrain de forme triangulaire », souligne l’architecte. Un programme « 3 en 1 » qui résume assez bien l’activité de son agence qu’il a hissée en presque quinze ans dans les 200 premières de l’Hexagone pour leurs chiffres d’affaires. « Nous réalisons majoritairement de grands centres commerciaux et des équipements médicaux et de santé, de nombreux Ehpad en particulier », explique-t-il encore. Et comme Ereme ne néglige pas non plus le logement à l’occasion, même si ce n’est pas là son principal domaine d’intervention, l’ensemble immobilier qui est ainsi en train de prendre forme au cœur de La Ciotat sera finalement assez représentatif de la production maison et de sa marque de fabrique.

« Dans un secteur comme celui des centres commerciaux, des grandes enseignes et de la grande distribution, les cahiers des charges sont, comme dans le domaine médical, tellement précis, que cela laisse peu de place à l’improvisation, reconnaît le maître d’œuvre. Ce sont en plus en général des chantiers qui doivent être menés rapidement ou en milieu occupé dans le cas par exemple d’une rénovation hospitalière », détaille Bastien Rispoli.

Le chantier à cœur

Ça tombe bien, lui dit aimer particulièrement le moment du chantier.

« J’aime les relations qui se nouent avec le client et l’idée de construire en équipe, avec sa propre équipe, mais aussi avec celles des entreprises qui interviennent, et le maître d’ouvrage, un vrai partenaire. »

Le responsable d’Ereme Architecture ne cache pas non plus apprécier de préférence les maîtres d’ouvrages privés et, qui plus est, « récurrents et, comme (lui), exigeants », un gage de réussite à ses yeux.

(Photo Ereme) Livré cette année à Cagnes-sur-Mer, un Ehpad de 11,5 ME et 130 lits pour le groupe Noble Age.

Plus sûrement encore, son agence dispose de ses propres conducteurs de travaux intégrés, 4 au total. Avec en moyenne sur le feu en permanence une dizaine de chantiers en cours, chacun d’entre eux se voit chargé de mener à bien ceux qui lui sont confiés, l’architecte supervisant le tout. « La clé de voûte d’un chantier, en particulier lorsqu’il est éloigné, reste l’organisation », estime l’architecte souvent amené à se déplacer, Ereme opérant un peu partout en France et de plus en plus notamment dans le Sud-Ouest. Des missions la plupart du temps complètes, « de la conception à la remise des clés en passant par le mobilier ».

Au final, pour paraphraser le célèbre designer Raymond Loewy, « un projet qui fonctionne bien, sera naturellement beau », conclut Bastien Rispoli qui avoue avoir été « façonné » dans sa vision de l’architecture, en grande partie pour avoir travaillé longtemps à ses débuts sur un projet d’hôpital de plusieurs dizaine de milliers de m2 ! Un ordre de surface qu’il tutoie désormais régulièrement…

1er trimestre 2016 pour l’Ehpad et 2e trimestre 2016 pour le reste.
** Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes.

La suite de ce Rendez-vous architecte est à lire dans le numéro 1097 de TPBM (paru le 30/09/2015)




J. P. Pierrat
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer