Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Rendez-vous d'archi : Renzo Wieder, l'esthète de l'architecture

Vaucluse Publié le - - Architecture

Rendez-vous d'archi : Renzo Wieder, l'esthète de l'architecture
A. Ricci - Renzo Wieder est en charge de la restauration du Théâtre antique d'Orange.

Une vie consacrée à la vieille pierre, Renzo Wieder est le plus francophile des architectes néerlandais. De la restauration du Palais de Fontainebleau à celle du Palais des Papes d'Avignon, Renzo Wieder a su imprimer sa patte. Il s'attaque au mur de scène du Théâtre antique d'Orange, inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

« A la différence d'un chirurgien esthétique, je laisse les rides ». Belle entrée en matière pour Renzo Wieder, de l'agence Architecture & Héritage. L'architecte, spécialisé en restauration du patrimoine, est en charge des travaux du Théâtre antique d'Orange, un ouvrage monumental où se tiennent chaque année les Chorégies. « La plus belle muraille de mon royaume », c'est en ces termes que Louis XIV qualifiait l'imposante façade du théâtre. 103 mètres de long, 1,8 mètre d'épaisseur et 37 mètres de hauteur, le Théâtre antique d'Orange est un des mieux conservés au monde avec ceux de Bosra en Syrie et d'Aspendos en Turquie.

Un travail méticuleux

La phase actuelle des travaux concerne le mur de scène constitué d'environ 15 000 pierres. Il intègre le seul décor architectural du théâtre. Ce mur de scène a une importance considérable, car il contribue à la bonne diffusion du son.

« C'est un chantier exceptionnel de part la nature du monument et la nature des travaux. C'est la première fois que nous avons un échafaudage sur l'ensemble de l'ouvrage : 17 étages ! Cela nous donne une extraordinaire vision d'ensemble. Nous devons consolider les parements et raffermir la peau de la pierre, car elle est érodée en surface. Après un nettoyage, nous appliquons un traitement à l'eau de chaux. Douze passes successives sont nécessaires et nous montons en concentration pour refaire la protection de l'épiderme de la pierre. Tout bloc qui risque de tomber, nous le refixons par microgoujonnage adapté au format de la pierre. Chaque pierre est traitée individuellement », explique Renzo Wieder pas découragé.

Des recherches archéologiques

L'Institut de recherche sur l'architecture antique (IRAA) et son laboratoire CNRS - Aix-Marseille Université s'occupe du suivi archéologique des travaux de restauration. Ils font des relevés au 1/20e de l'ensemble du front de scène. Les chercheurs notent les observations archéologiques qui donnent des indications sur le chantier de construction, ceux de restaurations et les transformations de l'ouvrage liées à la réoccupation tardive. « J'aime travailler avec d'autres corporations, avec des archéologues, avec des spécialistes des décors peints, etc. C'est une chance de travailler ensemble. Nous maîtrisons les techniques, ils apportent leurs connaissances et facilitent les décisions à prendre », souligne Renzo Wieder.

Une restauration à l'identique

Dix personnes travaillent actuellement sur le chantier du Théâtre antique. Ils ont pour objectif de restaurer l'ensemble du mur de scène tel qu'il est aujourd'hui… même la statue d'Auguste ! Cette anastylose de Jules Formigé date du XXe siècle. « Des fouilles effectuées dans les années 30 ont permis de mettre à jour de nombreux fragments de marbre provenant du mur de scène. Parmi ces éléments, on trouva des parties d'une statue d'Auguste. Cette dernière étant disloquée, elle fut restaurée afin de la remettre sur pied après le remplacement de certaines pierres et un ragréage ciment et résine », rappelle Renzo Wieder. Mais au-delà de ces travaux, l'architecte évoque un souhait : « De nombreux éléments du Théâtre antique d'Orange existent dans des dépôts archéologiques. Ça ouvre des possibilités de restitution un jour de ces éléments de décor. »




TPBM RÉDACTION

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer