AccueilArchitectureRendez-vous d'archi : Baldassari-Sibourg, la relève

Série de l'été Rendez-vous d'archi : Baldassari-Sibourg, la relève

Sophie Baldassari, qui a repris les rênes de l'agence d'architecture créée par ses parents, poursuit dans la veine sociale et la réhabilitation, les spécialités de la maison.
Rendez-vous d'archi : Baldassari-Sibourg, la relève
J. Ph. PIERRAT - Sophie Baldassari (au centre) à l'agence, avec Maxime Gautier et Elodie Hovsepian à ses côtés.

ArchitectureBouches-du-Rhône Publié le ,

Passionnée d'architecture, mais aussi d'urbanisme, « architecture immatérielle » dont elle peut vous parler des heures, Sophie Baldassari, 32 ans, a emprunté des voies de traverse (graphisme, communication) avant de devenir architecte et de reprendre l'agence familiale créée au début des années 90 par ses parents, Carole Sibourg et Jean-Pierre Baldassari. Ce dernier lui a remis officiellement les clés il n'y a pas si longtemps. Après une pleine carrière, il peut désormais se consacrer à son autre vocation de globe-trotter tout en restant un conseil proche de sa fille.

Nouvelle génération

Dans les locaux de l'agence, à Marseille, à la Capelette, dans une ancienne cave à vins transformée, trouvée à l'époque par sa mère, le bureau paternel a été reconverti en salle de réunion afin de marquer la transmission. Pour à la fois assurer la pérennité de l'activité et son renouvellement, la jeune architecte, soucieuse de son nouveau rôle de cheffe d'entreprise, défend un management humain et une organisation transversale favorable à l'intelligence collective. Mettant en avant notamment des valeurs humaines et environnementales partagées, cette diplômée de l'école d'architecture de Marseille (qui lui valut de décrocher en 2014 le Prix spécial du jury décerné pour les meilleurs diplômes par le syndicat des architectes des Bouches-du-Rhône) s'est entourée d'une équipe alliant expérience et sang neuf, et comprenant* en particulier un ancien collaborateur de l'agence revenu de Bretagne pour l'épauler comme directeur, Maxime Gautier, et une autre jeune architecte de sa génération, Elodie Hovsepian, chef de projet, elle aussi sortie des rangs de l'école d'architecture marseillaise.


Lire aussi : Rendez-vous d'archi : du Pan sur la planche


A ses côtés également, partageant les locaux et intervenant en tant qu'économiste de la construction indépendant, son propre frère aîné, Thomas. « Lui aussi s'était orienté tout d'abord dans une autre voie, l'hôtellerie, avant de revenir à la construction. Nos parents n'ont rien fait au départ pour nous encourager à suivre leurs pas, au contraire. Enfant, comme l'agence se trouvait à la maison, je n'en percevais que les aspects dérangeants et ce n'est que plus tard, quand j'ai véritablement découvert l'architecture que j'ai raccroché avec tout ce qu'ils nous avaient montré et appris… Ça nous a énormément rapprochés », confie Sophie.

Echelle humaine

Un changement d'orientation que la jeune femme ne regrette pas. « Si le graphisme est extrêmement créatif, avec moins de contraintes qu'en architecture, cela manque de profondeur », avoue-t-elle. Pour elle, l'image doit intervenir dès le processus de création, et non en fin de parcours, pour vendre. « Je me sens plus proche d'un mouvement de moindre consommation et de recherche de simplicité volontaire. Alors, bâtir un toit aux gens… », quoi de plus noble en effet ?

En poursuivant de la sorte dans la veine ouverte par ses parents, dans les grands ensembles de la rénovation urbaine, de la réhabilitation à grande échelle de centaines et de centaines logements en milieu occupé, c'est-à-dire « avec des gens qui continuent à y vivre pendant les travaux et qui doivent surtout retrouver la fierté d'habiter là ». La relève filiale continue donc à joindre le geste aux bonnes intentions, et fait œuvre à son tour d'humilité.

* Et aussi un archi perspectiviste et manager BIM, Nicolas Del Corso, une autre jeune architecte, Nastya Sanchez, un ingénieur, Patrice Beudot, et une assistante, Sylvie Julien.

Retrouvez le précédent volet de notre série de l'été :

Rendez-vous d'archi : du Pan sur la planche

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?