AccueilEconomieRendez-vous avec Véronique Maurel, nouvelle cheffe de file de l’Union patronale du Var

Rendez-vous avec Véronique Maurel, nouvelle cheffe de file de l’Union patronale du Var

Véronique Maurel a été portée par ses pairs à la présidence de l’Union patronale du Var (UPV). Une double première, pour une femme et pour la CPME, une des deux composantes avec le Medef de ce syndicat patronal de référence en France.
Véronique Maurel, lors de la passation de présidence en même temps que les 85 ans de l’UPV.
Olivier Réal - Véronique Maurel, lors de la passation de présidence en même temps que les 85 ans de l’UPV.

EconomieVar Publié le ,

A la façon du président Kennedy à propos des Etats-Unis dans son discours inaugural de prestation du serment le 20 janvier 1961, dès son premier engagement syndical, Véronique Maurel ne s’est pas demandée ce que l’Union patronale du Var (UPV) pouvait faire pour elle mais ce qu’elle pouvait faire pour l’UPV et en corollaire pour ses pairs. Un état d’esprit qui résume son engagement au service d’une cause, d’une vision, d’une croyance en l’entrepreneuriat qu’elle découvre en créant sa société Ixarys Solutions avec son conjoint Patrick Hyppolite, il y a 14 ans. Spécialisée dans la conception et la commercialisation en France et à l’international de logiciels de traçabilité dans les secteurs de la viticulture et de l’aéronautique, elle sait viser haut tout en gardant les pieds sur terre.

Véronique Maurel élue présidente de l'Union patronale du Var

Si la découverte du rôle de dirigeante d’entreprise a été pour elle une révélation, elle n’a jamais pour autant fait de plan de carrière dans le syndicalisme ni entrevu jusqu’à ses dernières années de devenir présidente de l’UPV. Originaire du Sud-Ouest, fille d’un artisan maçon, dotée d’un tempérament de battante, exprimée aussi dans le sport (course, escalade, dos crawlé, boxe…), cette quinquagénaire affable au sourire franc avait pourtant dans les gènes une certaine prédestination à "cheffer" et à maîtriser les éléments. « Comme le dit le professeur Olivier Torrès, enseignant chercheur qui a créé à Montpellier l’Observatoire Amarok sur la santé du chef d’entreprise, le stress choisi fait partie des facteurs "salutogènes", contrairement à celui subi qui est pathogène. » Cette philosophie est combinée à son besoin d’entreprendre et de s’impliquer. Cela contribue à nourrir l’espérance dans ce qu’elle fait, dans ce qu’elle croit. A penser grand aussi, pour ouvrir le champ des possibles.

De la quête de connaissance…

Longtemps salariée, mère proche de ses deux grands enfants aujourd’hui, garçon et fille, elle a franchi le cap de la création d’entreprise avec le désir d’exprimer ainsi son indépendance, de ne plus être dirigée, d’appliquer ses propres recettes sur le développement, le management, la qualité de vie au travail qu’elle érige en vertu auprès de son équipe d’une vingtaine de personnes. Son expérience dans le monde viticole, l’expertise de son associé en programmation informatique, leur force décuplée par cette complicité professionnelle et de vie, ont généré une belle réussite toujours ascendante.

« Etre libre de mes choix, travailler comme je le souhaite, gérer l’humain, autant de souhaits assouvis, sachant que je ne cesse d’apprendre, de travailler, de chercher à m’améliorer, y compris en m’entourant de gens compétents pour avancer plus vite et mieux. Cette quête de connaissance est permanente, motivante, épanouissante aussi. »

Sa rigueur organisationnelle lui a permis parallèlement de monter en puissance dans le syndicalisme patronal au sein de l’UPV, en passant par la porte CPME (l’une de ses deux composantes avec le Medef) dont elle prendra la présidence à la suite de Joël Martin. « J’ai beaucoup appris à ses côtés, à son écoute. Il est le premier à m’avoir fait confiance, rejoint par Gérard Cerruti dont le soutien ne s’est jamais démenti, allant jusqu’à sa succession. Grâce à eux, j’ai gagné du temps et de la compréhension. Avant cela, comme tout le monde j’ai fait mes classes, en l’occurrence à la délégation UPV de Fréjus, puis à celle de Draguignan, participant à la modernisation de notre syndicat, au développement de ses services. En même temps que je montais les échelons, l’envie suivait, de faire encore plus au service de mes pairs, de dépasser le rôle qui m’était confié. Nous avons souvent des soucis comparables et des expériences à mettre en partage. Cet engagement offre la possibilité de mieux découvrir des univers complexes, de nous élever dans notre rôle de chef d’entreprise, de lever le nez du guidon. Cela fait respirer, relativiser aussi les problèmes de tous les jours. »

Var soirée UPV
La soirée des 85 ans de l'UPV à la Tour Royale, à Toulon, en juin dernier.

… à la reconnaissance

A force de s’élever, Véronique Maurel s’est retrouvée en première ligne auprès de Gérard Cerruti en qualité de présidente adjointe de l’UPV, pesant largement dans sa réélection il y a trois ans, pour son dernier mandat après 27 ans de leadership. C’est donc logiquement et légitimement qu’elle a été portée à la présidence de la première union patronale de France (plus de 5 000 adhérents) il y a quelques jours, tout en conservant la vice-présidence de la CCI du Var (suite aux élections consulaires de novembre 2021). Prenant juste le temps de mesurer le chemin parcouru à la faveur de la passation de pouvoir le soir de la célébration des 85 ans de l’UPV, le 22 juin dernier devant plus de 500 personnes à la Tour Royale à Toulon, elle s’est attelée à la tâche, se faisant la promesse « d’accompagner le changement d’époque, d’aider les entreprises à aller dans le bon sens, d’être là pour défendre les intérêts des dirigeants et de leurs salariés. Nous avons des valeurs à perpétuer, des combats à mener, avec force de conviction(s). Je suis partie de rien. Mon élection à la présidence de l’UPV est une fierté, d’autant qu’il s’agit d’une première à la fois pour une femme et pour la CPME dans le Var. Ce sont des messages importants pour les petites entreprises, pour les jeunes, pour la génération émergente de zéro salarié, pour les femmes également qui entreprennent, quand bien même je ne suis pas féministe. »

L'UPE 05 à la rencontre de Joël Giraud pour booster ou débloquer des dossiers économiques

Pour que le monde bouge, les lignes également, Véronique Maurel a compris depuis longtemps qu’il faut les écrire soi-même, prendre toute sa part à l’édifice commun et se donner les moyens de nourrir ses ambitions. En la matière, le développement du pôle formation de l’UPV, avec l’Imsat (Institut méditerranéen du sport, de l’animation et du tourisme), référence dans les métiers du sport, de l’animation et du tourisme, et l’Ecole de la 2e chance, première E2C portée par le patronat local, est la parfaite incarnation de la nouvelle feuille de route, parmi les nouveaux axes de services (voir par ailleurs). « Le travail, c’est la base », revendique-t-elle. Pour celles et ceux qui essaient d’y accéder, comme pour les entreprises qui ont besoin de ressources humaines compétentes. Plus que jamais même, au regard de la pyramide des âges. Les transitions ne manquent pas, énergétique, écologique, numérique, générationnelle, économique, voire politique. Ce mandat qui débute s’inscrit dans cette volonté, dans l’union syndicale Medef/CPME, poursuivant à sa main et selon sa stratégie le travail de terrain effectué par 140 salariés répartis sur sept sites au sein de cinq bassins d’emploi (15 000 interventions annuellement) et par quelque 800 mandataires, garants du paritarisme et du dialogue social.

Alors que les crises s’enchaînent depuis deux ans, frappant tout le monde, y compris l’entreprise, et que les élections législatives ont placé la représentation politique nationale de la France dans une situation complexe, faisant courir le risque de l’immobilisme, les corps intermédiaires doivent plus que jamais porter leur nom et potentiellement des réformes équilibrées dans le monde du travail. Sinon le risque est fort que « tout change pour que tout reste pareil… », disait le prince Giuseppe di Lampedusa dans « Le Guépard ». Le fait du prince n’est pas une fatalité, à condition d’avoir de la suite dans les idées. A son niveau et conformément à son ADN, avec les élus et les équipes opérationnelles de l’UPV, la patronne des patrons varois entend relever le challenge !

Axes stratégiques

Véronique Maurel a fixé quatre axes stratégique principaux pour cette mandature de trois ans. L’humain en premier lieu, que ce soit sur l’aspect syndical, dans l’entreprise ou à l’Union patronale du Var (UPV), mettant la qualité de vie au travail et la RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) au cœur de sa démarche et de l’offre de services. Les territoires incarnent l’axe de l’affirmation de la présence et de l’ancrage du syndicat, notamment à travers des réunions, manifestations, formations diverses, le dialogue social permanent avec les pouvoirs publics et les collectivités, dans un lobbying positif et profitable à tous. « Le territoire doit être un de nos principaux vecteurs d’adhésions et d’attractivité », prône-t-elle.
Le lien entre l’UPV et ses adhérents, via une nouvelle stratégie de communication et marketing, mettra en outre le partage, l’entraide et la solidarité entrepreneuriale en avant. Dernier axe, et non des moindres, les ressources. Compte tenu du nombre de structures (13) qui composent le groupe UPV, une mutualisation des fonctions support et un développement des synergies sont d’actualité pour une plus grande efficience.

Rendez-vous :
Dans le cadre du 20e anniversaire du salon de l’entreprise Var Up, le 22 septembre au Palais Neptune de Toulon, TPBM organise à 14h30 un rendez-vous économique dans l’événement à la faveur d’un débat autour de l’esprit d’entreprise, grande thématique de la journée, avec Véronique Maurel, nouvelle présidente de l’Union Patronale du Var, et ses invités.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 28 septembre 2022

Journal du28 septembre 2022

Journal du 21 septembre 2022

Journal du21 septembre 2022

Journal du 14 septembre 2022

Journal du14 septembre 2022

Journal du 07 septembre 2022

Journal du07 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?