AccueilArchitectureQuinson : un nouveau village préhistorique en projet

Quinson : un nouveau village préhistorique en projet

Quinson va renforcer sa vocation de (petite) capitale de la Préhistoire. Le département des Alpes-de-Haute-Provence vient de lancer un concours restreint d'architecture pour créer un second village préhistorique sur les rives du Verdon.
Quinson : un nouveau village préhistorique en projet
N. Bineau - Une vue du village préhistorique actuel.

ArchitectureAlpes-de-Haute-Provence Publié le ,

Le département des Alpes-de-Haute-Provence vient de lancer une consultation restreinte de maîtrise d'oeuvre pour l'aménagement d'un second village préhistorique à Quinson. Ce nouveau site viendra renforcer la vocation patrimoniale de ce village de l'arrière pays provençal qui a pour emblème architectural et touristique depuis 2001 un musée de la préhistoire (4 300 m2) signé Norman Foster.

La collectivité souhaite aménager un nouvel espace d'immersion dans l'âge de pierre « conçu comme un espace didactique en libre accès dont le thème sera l'habitat à travers la Préhistoire ». Ce village sera aménagé à côté de l'actuel village préhistorique installé à 500 mètres du musée, sur la rive du Verdon, et qui propose cinq constructions préhistoriques reconstituées à l'échelle 1 (habitat ou sépulture) ainsi qu'un jardin néolithique.

Une équipe retenue fin 2019

Au-delà de sa portée pédagogique, « l'objectif de cet espace est de susciter une réflexion sur les modes d'habitat, passés, actuels et à envisager pour l'avenir », explique le département. Les architectes devront notamment imaginer les aménagements pédagogiques, les espaces d'accueil du public, ainsi que l'accessibilité, les cheminements piétons et les espaces verts. Le montant des travaux est estimé à 690 000 euros HT, financé en partie par les fonds européens puisés sur l'enveloppe du programme de coopération franco-italien PITEM PACE*.

Trois équipes pilotées par des architectes (mandataires) seront admises à participer à la consultation au printemps, sélectionnées sur des critères de moyens et de références. Chacune percevra une prime de 4 000 euros HT. Après un semestre de dialogue compétitif, l'équipe lauréate sera retenue à la fin de l'année 2019 pour une mission de trois ans.

* Le programme PITEM (Plan intégré thématique) PACE vise à conserver, protéger, favoriser et développer la patrimoine naturel et culturel pour, in fine, accroître l'attractivité et le tourisme durable sur le territoire. À savoir la promotion du patrimoine matériel et immatériel comme vecteur de développement économique.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?