AccueilUrbanismeQuels enjeux pour le logement social à l'aube de la métropole Aix-Marseille-Provence ?

Quels enjeux pour le logement social à l'aube de la métropole Aix-Marseille-Provence ?

L'hebdo TPBM animait le dernier Atelier métropolitain de l'architecture consacré au Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) autour du logement social et de la rénovation urbaine à l'aube de la métropole.
Quels enjeux pour le logement social à l'aube de la métropole Aix-Marseille-Provence ?

UrbanismeBouches-du-Rhône Publié le ,

Alors que le premier Programme de renouvellement urbain s'achève, même si certains de ses chantiers se poursuivent et, que le Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) se profile, quels sont les enjeux pour le logement social à l'aube de la métropole Aix-Marseille-Provence ?

Dans le cadre des Ateliers Métropolitains de l'architecture, lancés par l'agence Marseille Architecture Partenaires de Renaud Tarrazi et Camille Richard-Lenoble, en collaboration avec la Caisse d'Epargne Provence Alpes Corse, les hebdomadaires TPBM et les Nouvelles Publications ont animé un débat, le 10 décembre à l'amphithéâtre de la CEPAC, à Marseille.

Les intervenants

Autour de la table, des acteurs du Plan de Renouvellement Urbain, Frédéric Vigouroux, maire de Miramas, conseiller départemental, administrateur de l'ANRU, Nicolas Binet, directeur du GIP Marseille Rénovation Urbaine (représentant Arlette Fructus), Bernard Oliver, président de l'ARHLM PACA, Sébastien Didier, membre du directoire de la CEPAC, et un invité extérieur : Laurent Bécard, architecte urbaniste, directeur de l'agence Bécardmap.

Dans l'amphithéâtre du Cours Puget, une centaine de personnes. Pendant 1 h 30, ces intervenants ont échangé de façon concrète et sans langue de bois sur un sujet complexe : le programme du Plan de Renouvellement Urbain qui concerne, à Marseille, 14 quartiers et engage plus d'un milliard d'euros.

Entendu au débat

  • « L'ANRU n'a pas été un long fleuve tranquille. Certains délais ont été plus longs que prévus »

Nicolas Binet, directeur du GIP Marseille Rénovation Urbaine

  • « Dans le dossier de l'ANRU, le maire est le pilote et doit le rester, même dans la future métropole ».

Frédéric Vigouroux, maire de Miramas

  • « Il faudrait des projets provocateurs et novateurs d'un point de vue de l'architecture »

Bernard Oliver, président de l'ARHLM PACA

  • « Avant les bailleurs géraient leur patrimoine, mais ne géraient pas la ville. Ils le font maintenant »

Laurent Bécard, architecte urbaniste, directeur de l'agence Bécardmap

  • « Un banquier régional doit jouer un rôle sur son territoire »

Sébastien Didier, membre du directoire de la CEPAC

Retrouvez l'intégralité de c​e débat dans l'hebdoTPBM du 16 décembre.

La plaquette de présentation de l'ANRU à Marseille

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?