AccueilUrbanismeQuartier prioritaire du Haut-Gap : la phase opérationnelle va démarrer

Quartier prioritaire du Haut-Gap : la phase opérationnelle va démarrer

30,7 M€ vont être investis dans le renouvellement urbain et paysager du Haut-Gap visant à le transformer en quartier d'excellence d'ici sept ans, prônant la mixité sociale et la dédensification. Une partie des habitants va être rapidement relogée avant les opérations de démolition, réhabilitation et reconstruction.
Quartier prioritaire du Haut-Gap : la phase opérationnelle va démarrer
M.-F. Sarrazin - Cent-trente-deux logements seront démolis, 77 reconstruits de manière dédensifiée et 142 réhabilités.

UrbanismeHautes-Alpes Publié le ,

En 2016, le quartier du Haut-Gap, qui concentre 8,6 % des logements locatifs sociaux de l'agglomération, a été sélectionné au titre du Nouveau programme national de renouvellement urbain. Ce programme de 30,7 M€ vise à changer l'image du lieu et même à en faire un quartier d'excellence, comme le souhaitaient l'Etat, la Ville de Gap, la communauté d'agglomération Gap-Tallard-Durance, les bailleurs sociaux et le conseil citoyen du quartier. Comment ? Il s'agit de dédensifier et de désenclaver le lieu, le rendre durable, améliorer la connexion avec le centre-ville et favoriser la mixité sociale.

Le 16 octobre dernier, le projet a franchi une nouvelle étape, validée en comité régional d'engagement. « Le dossier est parti au plan national, étudié par les services de l'Agence nationale pour la rénovation urbaine. Il n'y a que quelques ajustements à opérer afin de préparer la signature de la convention », indique le maire de Gap, Roger Didier.

Phase opérationnelle

Le programme a débuté il y a trois ans et demi par une phase de diagnostic et l'élaboration d'un projet, en concertation avec la population, et devrait s'achever en 2027.

« Nous allons rentrer dans la phase opérationnelle qui consiste à démolir 132 logements, à requalifier une partie du patrimoine de l'Office public de l'habitat (OPH) 05, et à reconstruire, dans le cadre de la mixité sociale, des logements sociaux et des logements en accession privée. Il va falloir reloger des familles pendant cette opération. Elles seront accompagnées pour que les choses se passent le plus confortablement possible », assure le maire.

Concrètement, 40 % de l'offre locative sociale (soit 132 appartements) de l'OPH05 dans ce quartier vont être démolis : deux grands ensembles en R+7 et deux petits collectifs en R+2. L'offre sociale ne sera pas amputée pour autant, mais bien restituée en totalité à 70 % à Gap et 30 % en dehors (Tallard, La Saulce, Sigoyer). Sur le foncier libéré par la démolition, 77 logements neufs seront reconstruits (21 locatifs sociaux et 56 en promotion privée) au sein de bâtiments aux hauteurs modérées et aux typologies diversifiées. Cinq barres d'immeubles abritant 142 logements sociaux de l'OPH05 vont être réhabilitées et résidentialisées. Ils présenteront tout le confort énergétique garanti par le label BBC rénovation et les abords extérieurs seront retravaillés en matière d'aménagements paysagers, de cheminement, d'éclairage et de sécurisation.

Tout le quartier s'apprête à être transformé

Un square central fera le lien entre les équipements publics. Le réaménagement de la place Bonneval, qui se résume aujourd'hui à un rond-point, permettra à la fois de valoriser et de sécuriser les accès à l'école élémentaire Paul-Emile Victor et au centre social notamment. Des parvis seront créés devant l'école maternelle - dont la cour sera restructurée - et devant le gymnase Mauzan. La part belle sera faite aux espaces verts et les connexions piétonnes seront revues aux entrées nord et ouest du parc Mauzan. De manière générale, une grande attention sera portée aux cheminements piétons et cyclables et le stationnement sera entièrement réorganisé.

Le projet prévoit enfin des interventions sur la voirie. Une accroche routière de l'avenue de Bure sur la rue du Forest d'Entrais plus en amont, avec la création d'un nouveau carrefour en entrée est, permettra la traversée du quartier en transports urbains. Le rond-point de Bonneval sera lissé pour fluidifier l'entrée dans le cœur du quartier. L'artère principale, l'avenue de Bure, sera reprofilée et complétée par un travail de hiérarchisation des voiries internes.

S'il n'est pas prévu d'ouvrir des commerces afin de ne pas fragiliser ceux qui se trouvent à proximité, il est en revanche envisagé de développer l'implantation d'activités tertiaires ou de services en rez-de-chaussée sur 250 m2 dans le cadre d'une opération neuve de dix logements locatifs sociaux et sur 500 m2 au titre d'une opération de requalification d'un bâtiment locatif social.

Qui financera les 30,7 M€ ?

Le projet, d'un montant de 30,7 M€, se décline en 28 opérations réparties entre trois maîtrises d'ouvrage : l'OPH05 (26,4 M€), la Ville de Gap (2,7 M€) et la communauté d'agglomération Gap-Tallard-Durance (1,6 M€). Il bénéficiera d'un prêt bonifié d'Action logement (2,6 M€) et de subventions : Anru (4,4 M€), Région (1,3 M€) et Caisse des dépôts (142 500 €).

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?