AccueilEconomie"Provence", mot clef du marketing territorial

"Provence", mot clef du marketing territorial

A l'instar de l'emblématique Olivier Baussan, fondateur de L'Occitane, dont le succès est incontestable, les entreprises bas-alpines mais également les collectivités surfent sur l'image de la Provence. Doper le chiffre d'affaires pour les uns, augmenter l'attractivité du territoire pour les autres, chacun trouve en la "marque" Provence une identité forte et un outil de marketing efficace.
D.R.

EconomieAlpes-de-Haute-Provence Publié le ,

A l'image de certaines entreprises, quelques collectivités ont également orienté leur marketing territorial vers une image très "Provence", notamment la Communauté de communes du Pays de Forcalquier - Montagne de Lure (CCPFML). Sous l'expertise de Pierre Garcin, PDG de Bains et arômes (BEA) et également président de la Communauté de communes, cette dernière a pris conscience de l'urgence de développer l'attractivité de son territoire. Elle réfléchit à créer sa propre marque territoriale et se positionne d'ores et déjà comme "le pays des saveurs senteurs".

Vantant les produits locaux comme signes officiels de qualité pour inciter d'autres entreprises de la filière à s'installer sur sa zone d'activités des Chalus, la CCPFML accueille également la première Université européenne des senteurs et saveurs, qui héberge le siège secondaire du pôle de compétitivité Pass (Parfums arômes senteurs saveurs) dont le siège principal est basé à Grasse.

Un outil pour la Mission de développement économique du 04

Dans la même dynamique, la Mission de développement économique des Alpes-de-Haute-Provence (MDE 04), outil commercial et marketing du département, met en place depuis plusieurs années un ensemble de supports de communication visant à mettre en lumière l'axe Provence du territoire alpin. L'objectif, via la marque Invest in Haute-Provence, est de prouver que le 04 est un site d'implantation potentiellement intéressant. La méthode : s'entourer de chefs d'entreprises à rayonnement national et international pour louer les bénéfices d'une installation en Provence

Dans ce but, Camille Jankowski, secrétaire générale de la MDE 04, crée en juin 2014 le club d'ambassadeurs : "ADN Provence". Dans l'aventure, 15 entreprises locales à forte valeur ajoutée (industrie, service), installées dans les filières phares du département (cosmétique, agroalimentaire, énergies), avec au centre du dispositif Roland Gomez, le très alpin chef d'entreprise, créateur de l'entreprise d'intérim Proman (Professionnels de Manosque) et président de la MDE 04.

Ensemble, les ambassadeurs ont une mission de marketing territorial. Respect d'une charte de communication, apposition d'un logo et bien sûr, réseautage, notamment en direction d'entreprises hexogènes susceptibles de s'établir dans le département.

"Attractivité des Alpes-de-Haute-Provence : mode d'emploi"

Il y a seulement quelques jours, la MDE 04 organisait une table ronde durant laquelle les élus et les chefs d'entreprise ébauchaient les contours d'une éventuelle marque territoriale "départementale". Aidés par de nombreux experts, dont Christophe Allaux, directeur de la chaire Attractivité nouveau marketing territorial (ANMT) et directeur adjoint de l'Institut de management public et gouvernance territoriale (IMPGT), Joël Gayet, enseignant-chercheur et fondateur de la chaire ANMT, et Jean Pinard, consultant pour l'association "Auvergne nouveau monde", les participants ont mieux cerner les forces et les faiblesses de l'élaboration d'une marque territoriale. En synthèse, Christophe Allaux a alerté sur les possibles défaillances :

"D'après une étude d'un cabinet australien, 86% des marques territoriales mises en place se soldent par un éc​hec".

Alors que Joël Gayet préconisait aux acteurs des Alpes-de-Haute-Provence de se positionner par rapport à la puissante image de la Provence. De son côté, Jean Pinard, fort de l'incroyable chantier de marketing territorial lancé en Auvergne, assurait que "ce qui compte, ce n'est pas tant la marque mais le concept qui y est apposé".

Définir un territoire pertinent, s'appuyer sur des métropoles comme portes d'entrée, créer une synergie entre le monde du tourisme, de l'économie et des collectivités territoriales, sont autant de missions dévolues à la MDE 04, qui devra servir de trait d'union entre les différents acteurs du territoire vers l'élaboration d'une marque commune.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?