AccueilArchitecturePourquoi les bâtiments de Châteauvallon ont été labellisés "architecture contemporaine remarquable"

ollioules Pourquoi les bâtiments de Châteauvallon ont été labellisés "architecture contemporaine remarquable"

En labellisant les bâtiments de Châteauvallon à Ollioules dans le Var, « architecture contemporaine remarquable », le ministère de la Culture a reconnu le travail singulier d'Henri Komatis.
Pourquoi les bâtiments de Châteauvallon ont été labellisés
D.R. - Le site de Châteauvallon a Ollioules vient d'être labellisé "architecture contemporaine remarquable".

ArchitectureVar Publié le ,

Tapis sous les collines du Baou de Quatre Aures, sur la commune d'Ollioules dans le Var, les bâtiments de Châteauvallon viennent de recevoir le label « architecture contemporaine remarquable ». Ce label décerné par le ministère de la Culture est « attribué aux immeubles, aux ensembles architecturaux, aux ouvrages d'art et aux aménagements faisant antérieurement l'objet du label "Patrimoine du XXe siècle" qui ne sont pas classés ou inscrits au titre des monuments historiques ». Dans son choix, le ministère a mis en avant « la singularité de l'œuvre et le caractère innovant ou expérimental de la conception architecturale ou de la réalisation technique ».

Une « cité idéale »

Cette scène nationale, aujourd'hui pôle culturel métropolitaine est en effet un endroit bien singulier, sur le territoire de Toulon Provence Méditerranée. Le site a été conçu comme une « cité idéale » par l'architecte, peintre et sculpteur Henri Komatis. Ce dernier a voulu intégrer le bâti au site naturel en utilisant des pierres brutes et locales. Les ouvrages sont ouverts sur l'extérieur afin de permettre la pénétration de la lumière et les toits terrasses permettent de profiter du cadre et de la lumière. Henri Komatis a imaginé Châteauvallon à l'image d'une cité antique qui rappelle les civilisations méditerranéennes.

Un espace pour les arts et la science

La construction de Châteauvallon qui a débuté en 1965 « s'est échelonnée sur une vingtaine d'années ». « Le studio est le dernier bâtiment construit à Châteauvallon. Henri Komatis, mort en 1986, ne le verra pas achevé », rappelle TPM dans un communiqué. Simone et Henri Komatis associés à Colette et Gérard Paquet avaient imaginé « un projet global autour d'un objectif : créer un espace où les arts, la science et le spectacle puissent s'épanouir, se transmettre et se partager ».

« C'est un grand plaisir et une fierté car Châteauvallon fait partie intégrante du patrimoine de notre ville qui est propriétaire du site, acheté en 1877 pour 6 000 francs de l'époque... », a rappelé Robert Beneventi, vice-président de TPM et maire de la ville d'Ollioules. Aujourd'hui la Scène nationale Châteauvallon est dirigée par Charles Berling et Pascale Boeglin-Rodier.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?